Ousmane Sonko : « Je ne signerai aucune charte pour la non-violence »

Le leader du parti Pastef y va sans ambages. «œil pour œil, dent pour dent », c’est le mot d’ordre donné par Ousmane Sonko lors du meeting d’investiture de Yewwi Askan Wi à Grand-Yoff ce dimanche 21 novembre. L’homme entend ainsi ne pas répondre à l’appel du Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal.

Et pour cause, Ousmane Sonko considère que la violence dans l’arène politique « ne vient que du pouvoir » et poursuit-il, « il ne faut pas se laisser faire ». D’après toujours Sonko, « il y a certaine tolérance qui à la longue devient de l’hypocrisie ». Un discours qui risque de raviver la tension dans une arène politique qui est déjà en ébullition.

PARTAGER
Article précédentSerigne Bassirou Guèye sera remplacé ce lundi par Amadou Diouf
Article suivantCondoléances : Macky chez Wally Seck et Moustapha Guèye
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

Laisser un commentaire