Mouhamed Sow (14 ans) décède suite à une erreur médicale : Le père de la victime traîne en justice l’hôpital général de Grand Yoff

C’est un père meurtri qui a décidé de porter plainte contre l’hôpital général de Grand Yoff pour négligence médicale qui a entraîné la mort de son fils âgé seulement de 14 ans. Le patient, Mouhamed Sow, victime d’un accident de la circulation, à hauteur de Keur Yoff, sur la route de l’aéroport le vendredi  3 janvier dernier, à 11 h 40, a été transféré à l’hôpital informe son père.

Mais sur place renseigne-t-il, le personnel médical a cafouillé. Il était divisé quant à l’idée de l’opérer ou alors de le traiter sans recourir à l’opération, informe t-il. Toujours est-il que les ordonnances ont commencé à tomber. «Sur le coup, on m’a fait payer des ordonnances pour une valeur de 240 000 francs. Et je dois préciser que même pour passer mon fils au scanner, il n’y avait pas de personnel disponible, c’est nous-mêmes  (son cousin, son frère et moi-même) qui nous sommes chargés de le porter», explique le père dépité. Quand ils  ont commencé le traitement, ajoute-t-il, «je suis allé chercher de l’argent, laissant à mon épouse la somme de 500 000 francs au cas où.  Vers 15 heures, quand je suis revenu à l’hôpital, ils m’ont informé que mon fils était introduit au bloc pour subir une opération. Voilà donc qu’ils allaient opérer  mon fils sans mon consentement».

Inconsolable, El Hadj Ousmane Sow ne comprend toujours pas pourquoi  on  a opéré son fils sans lui demander son avis. Ce qu’il assimile à une faute professionnelle qui a coûté la vie à son fils qui était promu à un bel avenir aussi bien pour les études que pour le sport qu’il pratiquait, le football pour lequel son école de football Blondin Diop  venait de lui décerner le diplôme de meilleur joueur en catégorie Benjamin. Et El Hadji Ousmane Sow de regretter qu’en plus de l’erreur que le personnel médical  venait de commettre en procédant  à  l’opération de son fils sans son consentement, il lui a annoncé le décès de  son fils Mouhamed Sow, le lendemain samedi vers 9 H 30.

Malgré cette nouvelle situation, le personnel a trouvé l’occasion de le renvoyer à la caisse de l’hôpital où il devait encore payer la somme de 537 934 F comme l’atteste le reçu de paiement N°216120 du 04/01/  2020.  Et ce n’est pas tout car, pour le transport du corps de son fils, le corbillard de l’hôpital lui a réclamé 30 000 Francs, nous apprend notre interlocuteur El Hadj Ousmane Sow.  En résumé,  le père du défunt Mouhamed  Sow a déposé une plainte contre l’Hôpital Général de Grand Yoff  pour avoir opéré  son fils sans son avis en plus des importantes sommes d’argent qu’on lui a fait payer pour un résultat nul en définitive… 

Avec DakarActu

PARTAGER
Article précédentUcad : Le corps sans vie d’un Sdf découvert près du «Couloir de la mort»
Article suivantOusmane Sonko à Saint- Louis: « Macky Sall doit comprendre qu’il perd son temps »
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

Laisser un commentaire