Mouhamed Dionne premier Ministre : « Il n’y a pas de raison de s’alarmer, le contrat avec Total est légal et transparent »

Mouhamed Dionne premier Ministre : « Il n’y a pas de raison de s’alarmer...

0

Devant les représentants du peuple sénégalais, le Premier ministre a été interpelé encore sur la question du pétrole. Ce, après les soubresauts connus dernièrement et qui ont valu au ministre de l’énergie Alassane Sall, un départ du gouvernement. Mouhamed Boune Abdallah Dionne répondait aux questions des députés ce jeudi, à l’Assemblée nationale.

Le premier ministre de la République du Sénégal a tenu à rassurer hier les sénégalais sur l’affaire du pétrole et du gaz, découverts au Sénégal. D’abord sur le contrat, Mouhamed Boun Abdalah Dionne d’affirmer que l’Etat paraphé « un contrat légal et transparent. » Il précise aussi que « l’intérêt » qui prime sur ce contrat est « le peuple sénégalais. » Sauf que le premier ministre note sur ce, « il y a beaucoup de bruits pour rien ».

Il apaise : « C’est pour cela que je dis : nous devons savoir raison gardé. Les avantages de demain, ce sont les avantages que la représentation parlementaire a votés en 1998 à travers le Code pétrolier, avec des contrats de recherche, de partage et d production. »

Dans cette même d’idée, Mouhamed Boun Abdalah Dione réitère que « Total vient, BP est là de façon transparente. Le contrat avec TOTAL a fait l’objet d’un prêt-contrat signé par le ministre de l’Energie lors de la visite d’Etat du président Macky Sall en décembre en France. »

Et, le chef du gouvernement, rappelle que « le Code pétrolier de 1998 est un excellent code », en demande aussi au sénégalais de faire confiance à l’Etat et à ses instruments. Car, poursuit le ministre Dionne « le Sénégal a bien travaillé et a une bonne disposition »

Le Sénégal enregistre depuis trois ans des gisements de pétroles. Ce qui explique la rués des multinationales. Total, Cosmos entre viennent de signer une collaboration dans la recherche de d’autre gisements de pétrole. D’ailleurs c’est dans ces soubresauts que le ministre ayant en charge le département de l’énergie au Sénégal a été démis de ses fonctions.

Alassane avait refusé de paraphé le contrat devant lié Total et l’Etat du Sénégal. Son licenciement a provoqué beaucoup de bruits dans le champ politique sénégalais.

Laisser un commentaire