Meurtre Bassirou Faye: l’Etat n’a toujours pas versé les 50 millions de dommages aux parents de la victime

Six (6) ans après la mort de l’étudiant Bassirou Faye, l’Etat n’a toujours pas versé les 50 millions  de réparation au parent de la victime. Ce 14 août est la date d’anniversaire du décès du jeune étudiant.  Sa famille endeuillée, n’arrive toujours pas à encaisser le montant. L’avocat qui a défendu ce dossier, dénonce l’attitude de l’Etat.

« Il y a eu la confirmation de la condamnation qui aurait dû pousser l’Etat du Sénégal à payer ces dommages et intérêts. La personne reconnue coupable, en l’occurrence Sidy Mouhamed Boughaleb, a commis les faits dans l’exercice de ses fonctions, en tant qu’agent de l’Etat. Et c’est dans ce contexte que l’Etat du Sénégal a été déclaré civilement responsable de la condamnation de 50 millions de francs CFA qui a été prononcée par les juridictions », déclare l’avocat Me Assane Dioma Ndiaye.

Pour la robe noire, l’Etat daigne à ne pas s’exécuter et c’est une situation incompréhensible. « Malheureusement, nous n’avons aucun moyen pour contraindre l’Etat. Finalement, la famille s’en tient à Dieu et en espérant qu’il y aura des remords qui pousseront à l’Etat de réparer ce préjudice », a soutenu Me Ndiaye sur iRadio.

Pour rappel, c’est le 14 août 2014 que l’étudiant Bassirou Faye a été tué à l’Ucad lors des affrontements entre étudiants et force de l’ordre. Reconnu coupable du crime de meurtre et condamné à 20 ans de travaux forcés et 50 millions de francs CFA en guise de dommages et intérêts en première instance, Sidy Mohammed Boughaleb avait interjeté appel pour contester la décision. Le juge, après avoir confirmé la culpabilité de l’accusé, l’a condamné à 10 ans de prison ferme.

Laisser un commentaire