Antibiotiques: Des médecins s’alarment face à la surconsommation

    Antibiotiques

    Certains médecins s’inquiètent de la trop grande consommation d’antibiotiques en France. Ce phénomène engendrerait une plus grande résistance aux bactéries et aux maladies. Selon les spécialistes, « il y a urgence ».

    Les antibiotiques sont une nouvelle fois dans le collimateur. Des médecins et des associations de patients, comme la Fédération française des diabétiques, tirent la sonnette d’alarme face à leur surconsommation, jeudi, dans les colonnes du Parisien. Ce trop-plein rend, de fait, les bactéries de plus en résistantes à leur égard.

    Les conséquences sanitaires sont éloquentes : près de 150.000 infections et 12.500 décès sont associés chaque année à une infection à une bactérie résistante aux antibiotiques, note le Parisien. Et selon une étude effectuée entre 2014 et 2016, 350.000 patients « ont été hospitalisés pour une infection bactérienne de la peau », soit une hausse de 5%.

    L’innovation et la limitation des prescriptions comme solutions. Les médecins proposent des alternatives. « Si la résistance aux antibiotiques continue à progresser à ce niveau d’intensité, sans autre option de soin, il y aura bientôt des infections banales que l’on ne pourra plus soigner. C’est un problème majeur, faisant chaque année des morts », s’inquiète le professeur Éric Senneville, infectiologue à Tourcoing, interrogé par le Parisien.

    Pour remédier à ce problème, le professeur estime que « la recherche doit s’amplifier » pour « développer de nouvelles molécules antibiotiques plus ciblées » ou « innover en travaillant rapidement à d’autres produits antibactériens ». Les médecins et associations de patients appellent également à limiter la prescription d’antibiotiques, sans aller jusqu’à les arrêter. Car, comme le rappelle Le Parisien, les antibiotiques ont déjà sauvé des millions de vie.

    Laisser un commentaire