Litige foncier à Grand-Thiès : Des briques du khalife général des Tidiane détruites par un collectif

Litige foncier à Grand-Thiès : Des briques du khalife général des Tidiane détruites par un collectif

Single Post

Un litige foncier risque de provoquer des troubles à l’ordre public à Grand Thiès où des habitants réunis autour du collectif pour la défense des intérêts de ce quartier s’opposent aux travaux de construction des parcelles à usage d’habitation n° 32A et n° 32B initiés par le khalife général des Tidiane.

Ainsi, ces derniers ont même détruit des briques appartenant à Serigne Babacar Sy Mansour selon des informations exclusives de Seneweb.

Suite à ces actes de vandalisme posés par des membres de ce collectif, le fils du khalife, S.M.Sy, muni d’une procuration de son père, des lettres d’attributions desdites parcelles, d’extraits de plans cadastraux, un procès-verbal de constat d’huissier, a saisi la justice. Et une enquête a été ouverte par le commissariat du Premier Arrondissement sur instruction du parquet.

Revenant sur les faits, l’émissaire de Serigne Babacar Sy Mansour a signalé sur procès-verbal que le khalife général des tidianes avait hérité de son vénéré défunt père, ces parcelles à usage d’habitation situés à Randoulène-Sud. Mais il a attendu jusqu’à l’année 2020 pour régulariser ses terrains d’après S.M. Sy. Le chef religieux mandaté par son père de préciser qu’il avait fait toutes les démarches nécessaires pour se procurer une attestation de régularisation ainsi que l’extrait du plan cadastral.

Mais il précisera qu’il s’est heurté à la résistance des habitants de ce quartier au moment où son père lui a ordonné d’entamer les travaux de clôture du site. Et une partie des briques, dit-il, ont été détruites par eux.

“J’étais retourné auprès de mon père pour lui rendre compte. Et il m’a donné le feu vert pour diligenter cette affaire. Ainsi, j’avais saisi l’imam en vue de trouver des solutions. Mais certains membres du collectif me diffamaient, tenant à mo’ encontre des propos outrageants” confesse le fils du khalife.

Après l’audition du plaignant, des membres du collectif pour la défense des intérêts du quartier Grand-Thiès ont été convoqués à la police du Premier Arrondissement de la capitale du rail selon des confidences faites à Seneweb.

Incriminés dans ce dossier extrêmement sensible, M. Sarr se disant tailleur, A. Sarr se disant commerçant ,B. Sarr se disant comptable, ont déclaré respectivement que Serigne Mansour Sy Balkhawmi, grand-père du plaignant, avait offert ces terrains à la mosquée de Randoulène. Et cet espace sert de parking pour les pensionnaires de ce lieu de culte à l’occasion des prières de vendredi, de Tabaski et de Korité d’après le trio.

“Les jeunes du quartier y jouent également du football. Mais à notre grande surprise, S.M.Sy  a débarqué sur les lieux au mois de juillet dernier pour revendiquer la paternité du site” diront-ils devant les enquêteurs.

Selon des informations de Seneweb, le dossier sensible a atterri au parquet de Thiès après l’enquête préliminaire. Et la balle est actuellement dans le camp du procureur de la République près le tribunal de grande instance de la cité du rail.

Laisser un commentaire