Législatives 2022 :” Ni Benno Bokk Yakaar ni Yewwi Askan Wi ne doivent participer au scrutin “(Aar Sénégal)

Législatives 2022 :" Ni Benno Bokk Yakaar ni Yewwi Askan Wi ne doivent participer au scrutin "(Aar Sénégal)

Face à la presse ce mercredi au siège de la coalition Alternative pour une Assemblée de Rupture, les ténors de ladite coalition ont exprimé tous leurs désaccords sur la validation de la liste nationale de Benno et celle de Yewwi. Pour les membres d’AAR Sénégal cela relève purement et simplement d’une injustice vis-à-vis  des autres listes rejetées. Ils dénoncent par la même occasion la réaction de certains leaders politiques et manifestent leurs désolations sur les arrestations arbitraires qui montrent le recul de la démocratie du Sénégal. A cet effet Théodore Monteil  a déclaré :  « Ni Benno Bokk Yakar ni Yewwi Askan Wi ne peuvent participer aux élections législatives du 31 juillet 2022 car  tout simplement ils ne  sont  pas en règle avec la loi.  La vraie injustice qui mérite qu’on se batte c’est  le fait  que le conseil constitutionnel ait validé la liste des titulaires de BBY tout en sachant qu’ils ont commis la même erreur de Yawl. Cette décision est déplorable car tout comme la liste Yaw celle de Bby également devrait être invalidée. ».

Il poursuit : “Depuis l’annonce par le conseil constitutionnel de l’invalidation de sa principale liste de candidats où figurent les ténors de la coalition YAW, celle-ci a décidé de mettre la pression sur le gouvernement, menaçants même de rendre impossible les élections si cette liste (titulaire) n’est pas acceptée. Ces leaders  de l’opposition se battent pour une injustice qu’ils perpétuent, qu’ils font. Ainsi, s’ils veulent faire régner la justice, pourquoi ils ne peuvent pas accepter la décision du conseil comme l’ont fait Bougane et Serigne Mboup”.

Par ailleurs, Dr Abdourahmane Diouf  et compagnie déplorent le comportement et la réaction des leaders de Yewwi Askan Wi :« Un mois avant ces derniers évènements s’ils étaient dans la rue pour dénoncer le parrainage, le rejet arbitraire des listes de l’opposition, la coalition Aar Sénégal allait les soutenir et participer au combat. Cependant, nous ne pouvons pas accepter que Yaw et autres coalitions utilisent l’opinion publique pour leurs intérêts personnels. C’est pas parce que tu es l’opposant « numéro1 » que tu dois forcément participer à des élections sans être en phase, en règle avec la loi. »

La coalition AAR Sénégal invite les acteurs politiques à taire les querelles et de se préparer au scrutin du 31 juillet 2022 car il n’est pas question de reporter ni de boycotter les élections législatives.

« Nous tenons à affirmer  fermement que nous avons l’intention d’aller aux élections législatives du 31 juillet 2022. Il n’est pas question pour la coalition AAR Sénégal de boycotter. Les injustices sont les injustices cela fait longtemps que nous en politique nous les vivons. Cependant, la vraie injustice sur laquelle nous avons pas insisté à mon avis  c’est que la liste nationale des titulaires de la coalition Benno Bokk Yaakar  n’aurait jamais dû aller aux élections », a conclu Dr Abdourahmane Diouf

Dans la foulée , la coalition Alternative pour une Assemblée de Rupture, a dénoncé les  arrestations arbitraires de Déthié Fall, Mame Diarra Fam, Ameth Aïdara, Guy M Sagna et demandé leur libération.

Laisser un commentaire