Justice: Attendue à Ziguinchor, l’affaire Souleymane Téliko renvoyée à Dakar

Le ministère de la justice s’est encore joué des nerfs du juge Souleymane Téliko, le président de l’Union des magistrats du Sénégal. Attendu à Ziguinchor où il devait faire face au rapport ordonné par l’Inspection générale de la magistrature, Souleymane Teliko a appris, tard hier, que son dossier ne serait plus confié à Assane Ndiaye, le procureur général du tribunal de Ziguinchor.

Et cette décision de dernière minute est intervenue alors même que le juge devait être, ce dimanche, dans la capitale du sud. “Ce report de dernière minutes est dû au fait, à en croire des sources proche du ministère de la justice, que le choix de Ziguinchor pouvait paraître comme une tentative de la chancellerie d’éloigner le juge de Dakar et son cercle d’influence, de ses soutiens à Dakar.”A Ziguinchor, on pensait que ce serait moins médiatisé sauf qu’ils ont oublié que des avocats, qui se sont constitués pour défendre le président de l’UMS, étaient prêts à faire le voyage de Ziguinchor. D’ailleurs le très emblématique Me Clédor Ciré Ly est déjà sur place en Casamance et attendait d’accueillir son client.

Alors que le juge Souleymane Téliko, tenu par le devoir de réserve, ne peut dire un seul mot à sa sortie d’audience, ses avocats -quant à eux- peuvent dire aux journalistes tout le mal qu’ils pensent de Me Issa Sall, leur ancien confrère devenu ministre de la justice. Et à Ziguinchor où l’écho de l’audience de ce même Clédor Ciré Ly devant la cour d’appel -sur le dossier Boffa Bayotte- n’a pas fini d’énerver les autorités, on ne voudrait pas revenir sur les devants de la scène dans la peau d’exécuteurs de sales besognes. “Nous avons appris le report et l’annulation de l’audience de Ziguinchor pour Dakar mais ne savons pas la date précise“, ont soufflé des sources proches de l’UMS. Pour rappel, Souleymane Téliko est poursuivi par la chancellerie pour avoir commenté une décision de justice concernant l’affaire Khalifa Sall, l’ancien maire de Dakar emprisonné pour détournement de fonds publics.

PARTAGER
Article précédentEmigration clandestine: encore des candidats et leur pirogue interceptés à Kebemer
Article suivantAliou Sall (encore) traîné devant l’Ofnac
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

Laisser un commentaire