Donald Trump est un « oppresseur » d’après les palestiniens

    Donald Trump est un "oppresseur" d'après les palestiniens

    donald trump et la palestine
    donald trump et la palestine

    Pour les faire revenir aux négociations avec Israël, des responsables palestiniens ont rejeté jeudi les pressions de Donald Trump. Un peu plus tôt, le président américain avait estimé que les Palestiniens avaient « manqué de respect » aux États-Unis.

    Donald Trump continue de faire ses sorties. Après le continent africain et l’Haiti, le tour est arrivé aux palestiniens. Il estime que les palestiniens avaient « manqué de respect » aux Etats-Unis dans le processus de négociation avec Israel.

    Et du coup, la réaction des responsables palestiniens ne tardent pas. Ils lui ont répondu sèchement, jeudi 25 janvier. Le président américain met la pression sur la palestine pour les négociations avec Israël sous les auspices des États-Unis. Alors que le milliardaire a parlé d’un « manque de respect » de la part des Palestiniens, ces derniers ont répliqué en le qualifiant d' »oppresseur ».

    « Refuser de rencontrer votre oppresseur, ce n’est pas manquer de respect, c’est se respecter soi-même », a déclaré Hanane Achraoui, haute dirigeante de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

    Lors d’une rencontre avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, Donald Trump a déclaré jeudi que les Palestiniens avaient « manqué de respect [aux États-Unis] en refusant de recevoir » le vice-président américain Mike Pence, qui vient d’effectuer une tournée au Proche-Orient.

    Donald Trump a aussi conditionné le versement aux Palestiniens de « centaines de millions de dollars » d’aide américaine, à leur retour aux négociations de paix, au point mort depuis 2014.

    Laisser un commentaire