« Nous demandons aux députés… non pas pour retirer le projet de loi, mais pour la faire voter au mieux… », Structure des Cadres de BBY

"Nous demandons aux députés... non pas pour

"Nous demandons aux députés... non pas pour retirer le projet de loi, mais pour la faire voter au mieux"

Ce mercredi 18 avril, à la maison de la presse, s’est tenue une conférence de presse par la structure des Cadres de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Lors de la rencontre, pas mal de points ont été soulevés. Le principal point, celui le plus touché était celui du projet de loi portant sur la modification de la Constitution autrement dit la loi sur le parrainage qui fait beaucoup de polémiques dans la société. Mais aussi l’éducation, la santé et même le phénomène de rapts d’enfants et les accidents notés ces derniers jours étaient au rendez-vous.

Le projet de loi sur le parrainage depuis son annonce par le Gouvernement, continue de faire couler beaucoup d’encre et de salives. Parlant de ce projet, Alpha Balla Guèye, Coordinateur des Cadres a lancé un appel à la majorité à l’Assemblée Nationale en ces termes : « Nous demandons, sollennellement aux députés de la majorité, de rester ouverts, non pas pour retirer le projet de loi, mais pour la faire voter au mieux qu’ils pourront en tenant compte des propositions et ou amendements acceptables de l’opposition. Car l’Assemblée est aussi un espace de dialogue. »

Le projet de loi sur le parrainage qui sera soumis à l’assmblée nationale ce jeudi 19 avril, est, pour l’opposition, une loi « antidémocratique » qui consiste à mettre à terre la démocratie sénégalaise. Dans le camp du pouvoir, cette loi vise à moderniser les partis politiques tel que libellé dans les 14 points du référendum de 2016. Et nous dit ceci : « Nous sollicitons, de même du peuple sénégalais avec fermeté et courage, d’accompagner le Gouvernement du Sénégal dans ce vaste chantier débutant de modernisation de notre vie politique ».

Par ailleurs la question de l’éducation a aussi été au rendez-vous et la Structure des Cadres de BBY appelle « au sens de la rsponsabilité des enseignants, pour ne pas rendre encore cette infructueuse cette année scolaire comme cela a été le cas depuis 1983 pour chaque année pré-électorale. »

La question relative au rapts d’enfants et des accidents notés ces derniers jours étaient aussi au coeur du débat. C’est pourquoi, les Cadres de BBY invitent les chauffeurs à être vigilants et à prendre leur responsabilité face aux accidents. En ce qui est du rapt d’enfants, ils interpellent les parents de même que les autorités à prendre toutes  les mesures nécessaires pour éradiquer ce fléau.

Laisser un commentaire