Cour suprême : Tahibou Ndiaye et sa famille face au karma

La Cour suprême va statuer, ce mardi 27 juillet, sur l’affaire Tahibou Ndiaye et sa famille. L’ex-directeur du Cadastre avait introduit un rabat d’arrêt pour récupérer ses biens saisis par la fameuse Cour de répression et de l’enrichissement illicite (Crei).

L’audience sera présidée par le Premier président, Cheikh Tidiane Coulibaly, qui sera assisté de ses conseillers qui seront composés des présidents des Chambres. S’agissant du Parquet général, il sera représenté, par son chef, en l’occurrence, Mansour Mbaye.

Pour rappel, le président Abdoulaye Ndiaye de la haute juridiction avait confirmé la décision de la Cour de répression de l’enrichissement illicite en ordonnant également la confiscation des biens, immeubles et des avoirs financiers de l’ancien Directeur général du Cadastre, de sa femme et de deux de ses filles adoptives.

Tahibou Ndiaye a été condamné en 2015 par la Crei, pour enrichissement illicite, à 5 ans de prison ferme et 2,6 milliards d’amende, tandis son épouse avait écopé de trois ans dont un an ferme et ses filles de deux ans assortis du sursis.

Laisser un commentaire