Contrat concession Autoroute à péage : Macky obtient d’Eiffage la réparation de l’erreur de Wade

Le président Macky Sall a fini par faire plier Gérard Sénac d’Eiffage qui a accepté de faire de larges concessions sur son contrat léonin de l’autoroute à péage Dakar-Diamnadio-AIBD signé du temps de Me Abdoulaye Wade.

Le chef de l’Etat réussit ainsi à « effacer » son prédécesseur Me Wade puisque les nouveaux accords signés mercredi permettent, même si ce n’est pas encore le parfait équilibre, au moins de donner au Sénégal d’importants revenus dans un contrat où il ne gagnait qu’une redevance domaniale annuelle de 2 % représentant un minimum de 1000frs… par an.

Trois années de négociations débutées en 2019 ont permis à Macky Sall de faire plier Eiffage, mais aussi de « corriger » Me Wade. En effet, désormais, l’Etat va posséder 25 % du capital de la SECAA chargée de l’exploitation de l’ouvrage.

Dans l’ancien contrat, la redevance domaniale annuelle ne représen- tait que 2% du chiffre d’affaires annuel de la SECAA, soit un minimum de 1000 FCFA par an dans l’ancien contrat. Désormais à partir de ce 23 décembre 2021, la redevance annuelle est fixée à …800 millions de frs. Un tout petit acquis mais toujours bon à pren- dre en ces temps de disette économique !

En effet, l’Autoroute à péage Dakar-Aibd est très rentable. De 2009 à 2019, elle a fait un chiffre d’affaires de 147 milliards CFA pour des prévisions de 107 milliards seulement. Soit un surplus de 40 milliards CFA par rap- port à ce que le gestionnaire français espé- rait gagner durant cette période. C’est ce qu’avait révélé l’étude d’évaluation socio- économique et environnementale de l’ex- ploitation de l’Autoroute à péage réalisée par Legs Africa. Ainsi, l’Etat a empoché au total une somme de plus de 28 milliards CFA.

Laisser un commentaire