Alioune Tine dit NON pour la peine de mort

Alioune Tine dit NON pour la peine de mort

Texte alternatif de la bannière

Malgré les cris du cœur de certains Sénégalais réclamant la peine de mort.   La peine de mort, cette loi, abolie au Sénégal depuis juin 2004, est agitée depuis l’agression mortelle, le week-end dernier, de la jeune Bineta Camara dont le meurtrier a été arrêté hier à la maison mortuaire. Mais Alioune Tine n’y est pas favorable. A l’en croire, appliquer la peine de mort, c’est répondre à un crime par un autre. Pour lui, il n’est pas efficace d’augmenter le nombre de morts en voulant résoudre un problème. L’ancien Secrétaire général de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (Raddho) opte plutôt pour une application de peines sévères à l’encontre des coupables de viols et meurtres. «Mais couper publiquement des têtes ne peut pas être dissuasif», à ses yeux. Il préconise des enquêtes sérieuses sur les violences exercées sur les femmes, et qui sont souvent des crimes odieux, afin que les auteurs soient sévèrement réprimés par la Justice.

Laisser un commentaire