Scandale: Renvoyée de l’hôpital pour manque d’argent, une femme accouche devant Philippe Maguilène Senghor

C’est un autre secret de nos hôpitaux mouroirs que Dame Dieng a révélé, ce matin. Se retrouvant par hasard devant l’entrée principale de l’hôpital Philippe Maguilène Senghor, à Dakar, il a été surpris de voir une femme venir accoucher à même le sol, sur la voie publique. Elle a été expulsée de l’hôpital parce qu’elle n’avait pas suffisamment d’argent pour payer les frais de son accouchement. Et cela devant l’assistance des vigiles plus préoccupés à faire disparaître les preuves de cet acte ignoble et à intimider les témoins de la scène révoltante, qu’à porter secours.

C’est à un drame humain qu’à assisté le fondateur du site Leral.com. La nuit dernière, vers 2 heures du matin, alors qu’il s’est rendu à l’hôpital Philippe Maguilène Senghor pour des raisons personnelles, il a eu le malheur de tomber sur une scène inédite: une femme était en train d’accoucher à même le sol, devant même l’entrée principale de l’hôpital. Choqué de tomber sur une scène que l’on croyait d’un autre âge, Dame Dieng a interpellé les agents de sécurité qui essayaient de l’empêcher d’immortaliser le moment. Mais, à sa grande surprise, il a appris que la jeune femme avait été renvoyée de l’hôpital parce qu’elle n’avait pas d’argent pour payer les frais de son accouchement.

Ne pouvant aller plus loin, la femme s’est affalée sur le bitume et a commencé à donner naissance, devant plusieurs personnes choquées. Ne pouvant rester de marbre, face à cette situation répugnante, le patron de Leral a presque exigé du personnel qu’il mette en avant son serment d’Hippocrate. Pour devenir un membre du corps médical, tout personnel est obligé de réciter ceci: “Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.” Ayant certainement oublié ce serment, Dame Dieng a tenu à le leur rappeler. “Je leur ai dit que c’était possible de lui prendre sa carte d’identité en garantie. L’assister d’abord et penser après à l’argent. Mais, ils ne voulaient rien savoir. Et les Asp ont même cherché à me prendre mon téléphone.” S’est offusqué le patron de Leral.

Aussi, ayant compris la gravité de leur acte, les personnels de Philippe Maguilène Senghor se sont empressés de venir récupérer la femme et son bébé et de les faire entrer dans l’hôpital. Ensuite, c’est une véritable “chasse aux délateurs” que les agents préposés à la sécurité ont organisé pour intimider les témoins, effacer la trace de leur “crime” et confisquer les téléphones portables qui ont filmé des traces. A la suite du cri de cœur de Dame Dieng, Kewoulo  a dépêché un personnel à l’hôpital pour retrouver la dame en question et avoir de ses nouvelles comme de celles de son nouveau né. Mais, à l’étape actuelle de notre enquête, nous n’avons pas d’information; la direction ayant décidé d’organiser une omerta autour de la question.

Nous y reviendrons…

 

 

Laisser un commentaire