« Docteur Mendy, ne trahissez pas votre rang ! … » Un cadre du Pastef répond à Docteur Mendy qui a écrit un texte pour démentir Ousmane Sonko sur la situation des hôpitaux…

"Docteur Mendy, ne trahissez pas votre rang ! ..." Un cadre du Pastef répond à Docteur Mendy qui a écrit un texte pour démentir Ousmane Sonko sur la situation des hôpitaux...

Lorsque j’ai parcouru votre acte d’accusation, la première maladresse que j’ai notée c’est l’incohérence entre le titre proposé et le contenu de votre texte. Le terme indécence ne sied pas dans ce cas de figure. Revoyez la notion de titrologie, elle entre dans le cadre du paratexte. Loin d’être une simple étiquette, le titre est le premier élément qui guide le lecteur. C’est, comme le disait Philippe HAMON, « un endroit stratégique » or « l’indécence » renvoie à ce qui est moralement répréhensible. Peut-être vouliez-vous  parler de « contradiction », de « démagogie » ou de « fausseté » en faisant allusion à la dernière intervention de Sonko ?

J’exclus la personne du leader de PASTEF qui est l’incarnation de la décence même. Car, ayant passé près de 15 ans aux Impôts et domaines, l’une des institutions les plus juteuses de l’État, il n’a jamais été pris à défaut. Voilà un exemple achevé de décence et de probité morale. Pourtant, pendant ce temps, des responsables clairement identifiés ont détourné les deniers publics et se pavanent fièrement dans les rues de Dakar. Ils sont même récompensés : les scandales financiers relatifs aux 29 milliards de francs du Prodac, aux 6000 milliards de dollars imputés à Aliou Sall, aux 94 milliards du Titre Foncier (TF) 1451 incriminant Mamour Diallo, et la liste est loin d’être exhaustive, tout cela ne vous fait ni chaud ni froid? Voilà ce qui mérite le qualificatif d’indécence.  

Bravo très cher Docteur, permettez- moi de vous tutoyer puisque nous partageons le même Titre. Tu es très fort en laudation. Depuis quand les Mendy brillent-ils dans le « griotisme » ? Macky Sall dont tu es l’apologue te sera certainement redevable et reconnaissant ! Mais pendant ce temps,  tu trahis la population de la Casamance qui attendait de toi que tu sois leur Porte-parole et leur Ambassadeur en tant que Docteur. Tu t’attaques à Ousmane Sonko parcequ’ il a dénoncé le manque de structure sanitaire dans une région comme Bigona qui ne dispose que d’un Centre de santé dont le bloc opératoire n’a jamais fonctionné. Les malades sont évacués à l’hôpital de Ziguinchor qui est dans un état comateux. Le bloc opératoire est fermé à cause d’une fuite d’eau, imaginez-vous! Voilà ce qui a révolté le leader du PASTEF et qui doit révolter tout Sénégalais sensible des problèmes de la population de la Casamance. 
Au lieu de s’indigner, notre cher Docteur se fait le thuriféraire de Macky Sall, égrenant un chapelet de réalisations qui, à l’analyser de plus près,  témoignent d’ailleurs d’une gestion gabegique des deniers publics. En effet, dans son exposé, on peut relever une série d’incohérences et de contradictions : la route revêtue Kafountine-Diouloulou sur 25km a coûté, selon Mendy, 2,2 milliards de francs C.F.A alors que dans le cadre du PROMOVILLE, 5km de route revêtue, nous dit le docteur, d’un montant de 6,4 milliards de francs C.F.A sont en phase de finalisation. Notez l’écart dans les chiffres ! Drôle de gestion sobre et vertueuse, j’allais dire sombre et vicieuse. 

Cher Docteur,  le développement d’un pays, d’une région ou d’une localité se jauge principalement dans trois domaines : l’Éducation, la Santé et l’Agriculture. Or, la Casamance et au-delà cette région, le Sénégal en souffre énormément. Dans cette belle région du Sud, le secteur éducatif est en crise. Le nombre d’abris provisoires dans cette localité est ahurissant. Il y pleut dès la fin du mois de mai et l’hivernage se prolonge presque jusqu’au mois de novembre. Les cours ne démarrent qu’en décembre à  cause des réalités du milieu.  Dans ces conditions, le quantum horaire ne saurait être atteint d’où les résultats catastrophiques dans les examens et concours. J’en sais quelque chose pour y avoir passer 7ans de ma pauvre carrière d’enseignant.  

Sur le plan sanitaire, le diagnostic qu’en a fait le Président Sonko ne souffre d’aucune ambiguïté.  
Quant au domaine agricole, il n’y a aucune vision de la part de l’État. La Casamance devrait jouer le rôle de grenier du Sénégal. Malheureusement on y trouve aucune unité industrielle de transformation ni de produits agricoles ni de produits fruitiers encore moins de produits halieutiques. Et Docteur Mendy ose nous faire un tableau reluisant de cette pauvre région l’assimilant à un El-dorado! N’insultez pas les Sénégalais. Arrêtez de faire l’apologie d’un régime en déliquescence qui a fini de plonger notre pays dans un chaos généralisé et faites-vous utile cher Confrère ! 

Docteur Ibrahima S Ba, Cadre PASTEF/ Mboro,  membre de l’École du Parti. 

PS: après le texte de Ousmane Sonko sur la situation des hôpitaux dans le Sud en particulier et dans tout le Sénégal en général, au lendemain de l’accident de Bignona qui a coûté la vie à 5 personnes, un Docteur du nom de Mendy a écrit un autre texte pour démentir. D’ou cette réponse d’un cadre du Pastef.

LAISSER UN COMMENTAIRE