Covid-19: Face au désastre sanitaire imminent, “Kolda Debout” et Abdourahmane Baldé dit Doura nourrissent 1200 familles du Fouladou

Les populations de la capitale du Fouladou peuvent lancer un ouf de soulagement. Leur principale préoccupation et source majeure des insomnies et de la mauvaise humeur des responsables de familles, a été gérée par Abdourahmane Baldé dit Doura. Avec son mouvement “Kolda Debout”, il a permis à plus de 1200 familles d’avoir de quoi se mettre sous la dent pendant ces moments difficiles de confinement. Et l’auteur de ces actes salutaires croit savoir que, “en ces moments d’incertitude, ce sont les fils des terroirs défavorisés de la République qui doivent venir en aide aux leurs. En attendant l’aide du gouvernement.”

https://youtu.be/0pnSIY55WT0

C’est comme ça, quand on demande aux gens de rester confinés, on doit leur donner à boire et à manger. Et, à défaut de voir les aides promises par l’Etat, nous avons vu celles de Doura.” A déclaré avec beaucoup de fierté une sexagénaire koldoise. Touchées de plein fouet par la pandémie du covid-19, qui terrorise l’humanité toute entière, les populations de Kolda sont aujourd’hui menacées de famine. Après avoir trop longtemps attendu les aides de la Mairie à défaut de celles du Président Macky Sall, elles avaient commencé à désespérer. Alors que le gouvernement avait promis de “venir en aide à tous les foyers vulnérables“, ceux de Kolda n’ont jamais vu pointée à l’horizon l’image de ce qui pourrait ressembler aux camions de Diop SY…Pardon du ministre, Mansour Faye.

Comme l’Etat, les nombreux fils de la région qui sont, pour certains, nommés ou élus à des postes très haut placés sont, aujourdhui, invisibles à Kolda. “Notre action s’inscrit dans l’invitation du chef de l’Etat, Macky Sall, qui a appelé les Sénégalais à plus de solidarité. C’est en attendant que l’aide gouvernementale arrive que nous nous sommes acquittés de notre devoir.” A déclaré Doura aux représentants de l’Etat. Alors que l’incertitude du moment et la vulnérabilité de l’être humain -devant ce virus venu de la Chine lointaine- devait interpeller tout un chacun, sur le fait que les titres comme la fortune ne peuvent sauver son détenteur, dans la capitale du Fouladou, les nouveaux riches, eux, comptent leurs sous. De loin, ils continuent de donner, d’eux, l’image de dignes représentants de leur région alors que, dans les faits, ils sont absents. Ou, quand ils ont réussi à revenir au bercail, ils se font discrets; laissant les populations du Fouladou avec leur mal et leur cauchemar.

A LIRE AUSSI: Kolda: Après l’emploi, le financement des femmes, le sport et l’éducation, c’est au tour de la santé de bénéficier des actions de Abdourahmane Baldé dit Doura

C’est dans ces conditions de grande précarité et de questionnement sur leur devenir que les populations ont vu arriver les remorqueurs d’un des fils de la région: Abdourahmane Baldé, dit Doura. Comme il l’avait fait pour les communautés féminines auxquelles il avait facilité l’accès aux financements, les associations sportives de la région qu’il avait doté de moyens, les écoliers de Kolda entièrement équipés et, tout dernièrement, l’offre de consultations sanitaires à plus de 5000 personnes aussitôt inscrites à la Couverture maladie universelle, Abdourahmane Baldé et son mouvement, Kolda Debout, sont encore revenus à la charge. Cette fois-ci, ce sont 1200 familles qui ont bénéficié de sa reconnaissance.

Parce que, pour ces jeunes issus des milieux défavorisés et qui sont sans aucun mandat électif encore moins nominatif, ces actes de générosité qu’ils posent chaque jour à Kolda sont leur manière, à eux, de dire merci à cette belle région qui les a vu naître. Et qui leur a tout donné. “Puisque l’Etat ne peut pas tout faire, il est du devoir de chacun des fils de nos terroirs de revenir donner un coup de main aux nôtres. C’est, dans ce cadre-là que s’inscrivent les actions de notre mouvement “Kolda Debout.” Par nos actions, nous voulons redonner aux populations leur dignité”, a déclaré Abdourahmane Baldé aux quelques journalistes venus, ce jeudi, à la réception des colis par le préfet, Diadia Dia, devant l’hôtel Lemoya au quartier Escale de Kolda.

A LIRE AUSSI: Communiqué: Aux populations de Kolda: Abdourahmane Baldé et AB Partners reconnaissants

Très sensibles à cet énième acte de Doura et du mouvement “Kolda Debout”, l’imam ratib de Kolda, le représentant de l’église catholique comme M. Camara, le directeur de l’Action Sociale, ont tenu à saluer la grandeur de ce patriotisme en bandoulière dont les jeunes de Kolda font toujours montre. Débutée ce jeudi, la distribution effectuée par des jeunes du mouvement se fait par le système du porte à porte. Et va se poursuivre au cours de tout le mois. “C’est pour éviter les rassemblements susceptibles d’augmenter les risques de contamination que nos membres, qui connaissent bien la composition des familles, vont se rendre dans les domiciles ciblés pour leur remettre leur kit alimentaire composé de riz, d’huile, de sucre, de liquide détergent et de masques”, a déclaré, Abdourahmane Baldé, le président du mouvement Kolda Debout, devant des officiels admiratifs.

https://youtu.be/D_-ENzIt1to

 

Laisser un commentaire