Le corps d’Ibrahima Baldé transféré à Kolda pour autopsie

Le corps

Le corps de Ibrahima Baldé, mort en garde à vue à la gendarmerie de Médina Yoro Foula, a été transféré à Kolda pour autopsie. Ce, pour élucider les causes véritables de sa mort.

«Le corps a été transféré à  Kolda. Nous avons demandé à ce qu’il y ait une autopsie pour déterminer les circonstances exactes de la mort. Nous espérons que le plateau technique de l’hôpital de Kolda permettra de faire l’autopsie. A défaut, il faut que le corps vienne à Dakar pour l’autopsie», réclame Seydi Gassama de Amnesty International Sénégal.

Seydi Gassama: «Ce que nous ne voulons pas»

Mais, le droit-de-l’hommiste avertit déjà : «Depuis un certain temps, à chaque fois qu’il y a eu des décès dans des commissariats de police ou dans des brigades de gendarmerie, on a essayé d’incriminer des personnes qui ont conduit ces personnes dans les commissariats et dans les brigades de gendarmerie, en disant qu’elles ont été battues, qu’elles ont été déposées par les pompiers etc. Ce que nous ne voulons pas dans cette affaire, c’est que l’enquête suive une piste facile en incriminant ces personnes-là sans des preuves extrêmement claires de leur responsabilité. Seule une autopsie peut aider à éclairer cela. Mais aussi les témoins sur place», avertit-il.

«Des cris entendus durant la nuit dans la gendarmerie»

Evoquant la thèse de la torture, Seydi Gassama signale que «des notables de Médina Yoro Foula ont dit de façon très claire qu’ils ont entendu des cris pendant une bonne partie de la nuit dans la brigade de gendarmerie. Et c’est à la  suite de ces cris là que la mort de cette personne a été annoncée».

«Ibrahima était entré en bonne santé dans la brigade»

De plus, ajoute Seydi Gassama, quand le défunt entrait dans le commissariat il était bien portant. Il avait été arrêté dans le village de Yéro Egué par des Asp qui l’ont conduit à la brigade de gendarmerie. «Et ils ne l’ont pas convoyé dans un véhicule. Selon les témoignages que nous avons eus, il a conduit lui-même sa moto jusqu’à Médina Yoro Foula et il est entré en bonne santé dans la brigade de gendarmerie. Pour le moment, la gendarmerie locale ne s’est pas exprimée sur la question. Mais, Amnesty international Sénégal attend la réaction du parquet sur le sujet.

 

Youssouf SANE

Seneweb.com

Laisser un commentaire