Urgent: La télévision d’Etat parle de 257 morts dans le crash de l’avion militaire en Algérie

Urgent: La télévision d'Etat parle

Le gouvernement algérien vient de se prononcer sur le crash survenu à la base aérienne de Boufarik, à une trentaine de kilomètres au sud d’Alger.

La télévision d’Etat, qui vient de donner le bilan de cette catastrophe aérienne, a déclaré que ce sont 257 personnes qui ont péri dans ce crash aérien survenu ce matin en Algérie. A en croire cette télévision scrutée par Kewoulo, le bilan définitif n’est pas encore connu. La seule certitude, par contre, est le fait que toutes les victimes sont des militaires.

En crise avec son voisin marocain, l’Algérie -dirigée par un président grabataire- a mis ces derniers temps ses forces de sécurité en alerte maximale. Abdel Aziz Bouteflikha, depuis son fauteuil roulant constamment trainé par des proches, avait dit soutenir le Polisario; un groupe armé qui revendique l’indépendance du Sahara Occidental et fortement combattu par les Marocains.

Pour contrer ce voisin dérangeant, Mouhamed IV, le roi du Maroc, avait laissé entendre que malgré les gages de bonnes volontés qu’elle donne à la communauté internationale, Alger  est la capitale qui supporte les groupes terroristes liés à Al-Quaida. Cette escalade verbale avait, ces derniers temps, poussé les deux voisins maghrébins à renforcer les positions de leurs forces armées à leurs frontières communes.

C’est pour trouver une solution à cette dangereuse situation que le roi du Maroc était, en urgence, reçu, ce lundi, à Paris pour convaincre le président français, Emmanuel Macron, à prendre langue avec Alger. Dans l’attente de ce dégel qui ne devait pas tarder à venir, les mouvements des forces se sont accentués. C’est au cours de ballets aériens de l’armée algérienne que ce drame est survenu ce mercredi.

Laisser un commentaire