Seyda Zamane : «Ce qu’on fait n’a rien à voir avec la franc-maçonnerie»

En seulement quelques heures, ses vidéos ont fait le tour de la toile suscitant ainsi de vives polémiques sur les réseaux sociaux et faisant réagir la communauté layène, qui s’est d’ailleurs, à travers un communiqué, vite démarquée de son organisation et des actes qu’elle pose. Pour voir de plus près sur ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Seyda Zamane, Seneweb est allé à sa rencontre dans sa résidence.
Entourée de ses sœurs et de ses plus proches, Seyda Zamane, dont nous tairons le nom de famille, a d’emblée précisé que les images en question ont été tournées, le 27 janvier dernier, dans un hôtel de la place. En plus clair, c’était à l’occasion de la fête de son anniversaire qu’elle organise, depuis 2018, avec les membres de sa famille et des proches sous forme de prières.
«C’est une occasion d’inviter quelques proches et des érudits musulmans pour formuler des prières pour la paix, la santé dans les familles, l’unité des musulmans et l’harmonie dans la société», dit-elle. Sur les lieux, certains témoignages ont fait état de guérison miraculeuse qu’elle aurait effectuée chez des personnes souffrant de diverses pathologies.
Les membres de sa famille, qui parlent même de «caricatures et stigmatisations», n’ont pas manqué d’affirmer leur «grande surprise» face à ce qu’ils considèrent comme des «accusations sans fondement» portées à l’encontre de la dame.
Ils ont dans la foulée déclaré que leurs « activités n’ont rien à voir avec la franc-maçonnerie ni avec une quelconque secte ».
«Tout ce que nous faisons repose essentiellement sur l’islam et les paroles de Dieu. Nous ne sommes pas une secte maçonnique ou satanique, jure-t-elle. Nous n’avons aucun bailleur, même pour les activités, nous nous débrouillons seuls pour assurer les dépenses». 
«Pèlerinage à la Mecque à l’âge de 21 ans»
D’ailleurs, d’après toujours ses proches, le penchant de Zeyda Zamane pour l’islam et les pratiques de la religion musulmane remontent à sa tendre enfance.
«Elle a effectué son premier pèlerinage à la Mecque à l’âge de 21 ans», a en effet témoigné une de ses sœurs qui dit même appartenir à une famille «pieuse, rangée et d’une bonne moralité».
Et de rappeler que : «Seyda Zamane jouit dans le quartier où elle habite d’une grande considération. Sa maman est une talibé layenne connue dans la communauté, ce qui lui a valu le nom de Sherifa Laye».
Par ailleurs, d’après des informations de Seneweb, les mèches, perruques et pantalons sont interdits aux femmes dans sa maison.
« Excuses »
Il est toutefois à signaler que même si elle est connue du grand public à travers ses récentes vidéos, Seyda Zamane aurait commencé à recevoir des paroles divines, depuis déjà une décennie.
C’est après ce qu’elle a considéré comme un temps d’initiation, que Seyda Zamane a mis sur pied l’Association Taha Mounawara Taj Maha, décrite comme une «organisation religieuse».

Quoi qu’il en soit, Seyda Zamane et ses proches ont tenu à présenter leurs «excuses à tous ceux qui ont pu être gênés ou heurtés par les propos et images diffusés dans la presse lors des différentes activités».

Laisser un commentaire