Santé: L’hôpital Principal rappelé à l’ordre par l’ARMP

    L'hopital Principal rappeler à l'ordre par l'ARMPT

    L’hôpital Principal de Dakar a été sous la coupole de l’Agence de Régulation des Marchés Publics car déclarant « nulle » la convention signée par l’Hôpital Principal de Dakar et RAN international Sénégal dont la maison mère est en Delhi en Inde.

    Selon nos confrères de Libération, la convention qui lie l’Hôpital Principal de Dakar et RAN international Sénégal se passe comme suit: l’Hôpital met à leur disposition certaines de leurs infrastructures comme les blocs opératoires, salles post-opératoires, salles de stockage des médicaments ainsi que des espaces pour bureau.

    Cependant, en contre partie, RAN international mobilise des spécialistes qui font des actes médicaux tarifés, s’occupe de la prévention et de l’entretien des matériaux et infrastructures misent à leur dispositions pendant la durée de la convention qui est de 8ans.

    « A l’origine, la convention a été signée par l’Hôpital et la RAN sans saisine au préalable, de la direction des centres des marché publics, ni pour solliciter sur l’opportunité ni pour demander une autorisation par entente directe ».

    Au vue de tous ses éléments, l’Hôpital Principal n’a pas bénéficié d’autorisation de l’ARMP pour être capable de signer ce genre de convention.

    L’ARMP déclare que la convention en question n’a pas respecté les lois en vigueur dans le domaine de « la passation des délégations de services publics et de dire que la convention est nulle aux yeux de la loi« .

     

     

    Laisser un commentaire