RDC : l’état de siège entre en vigueur

RDC: l'état de siège entre en vigueur

L’état de siège entre en vigueur jeudi 6 mai en République démocratique du Congo dans les provinces meurtries du Nord-Kivu et de l’Ituri. Des gouverneurs militaires ont été nommés. Il y a aussi des vice-gouverneurs de la police. A tous les échelons administratifs, les forces de sécurité sont censées prendre le pouvoir. L’objectif : restaurer la paix dans ces provinces en proie à des conflits et aux groupes armés depuis plus de vingt ans.

Avec notre envoyée spéciale à KinshasaSonia Rolley

La tâche est énorme. Ces gouverneurs militaires vont non seulement devoir administrer ces provinces pendant au moins un mois – ils ont des vice-gouverneurs et un cabinet pour les seconder – mais ils vont devoir aussi mener des opérations militaires. La gestion du quotidien, les opérations militaires et l’administration de la justice…

A partir de ce jeudi, dans ces deux provinces, la justice militaire prend le pas sur les juridictions civiles. Le président Tshisekedi avait assuré avoir donné des instructions au gouvernement pour qu’un soutien logistique et financier approprié soit fourni. C’est l’un des points d’inquiétude de la société civile. Comment l’armée et la police

Laisser un commentaire