France: Un Sénégalais s’est suicidé en se jetant sur les rails à la gare du Raincy

France: Un Sénégalais s'est suicidé en se jetant s

3

C’est un drame social qui suscite un fort émoi dans la communauté sénégalaise de Paris. Un homme, d’une cinquantaine d’années, s’est jeté, le week-end dernier, sur les rails à la gare de Raincy, dans le département de la Seine Saint-Denis.

 

Rien d’acceptable pour la famille, ne justifie, pour le moment, le suicide d’un Sénégalais de la région parisienne. Et, pourtant, le coup est encaissé dignement. Père de famille, un homme d’une cinquantaine d’années a quitté son domicile dans la ville de Raincy, dans le 93, tout en se dirigeant vers la gare ferroviaire de sa ville de résidence. « Au préalable, à en croire des sources proches de la famille, il avait fait ses adieux à son épouse; en lui disant qu’elle ne le méritait pas. Et en conséquence, il lui demandait pardon« .

Croyant à une blague de mauvais gout de cet époux charmant qui lui a couru derrière pendant plus de dix ans avant de l’épouser l’année dernière, la femme -qui n’a pas su déceler que son époux, à bout de rouleau ces derniers temps, avait décidé de mettre fin à ses jours-, avait continué à vaquer à ses occupations. Résidant en France depuis de longues années et ayant aidé à y faire venir des membres de sa famille, l’homme a commencé à perdre pieds depuis sa dernière rupture avec une ivoirienne.

« Pourtant, à en croire les premières confidences obtenues par Kewoulo.info auprès des proches de la victime, (l’homme) était très déprimé ces derniers temps et ne dormait presque pas beaucoup pendant les nuits« . Peu habitué aux pratiques religieuses, il avait, ces derniers temps, beaucoup fouillé dans les livres islamiques dans l’espoir d’y trouver des réponses à son existence.

Mais, comme le poids des responsabilités était trop lourd sur ses épaules; à cause notamment des lourdes dépenses auxquelles il devait faire face – il a connu deux divorces qui lui coutent de lourdes pensions alimentaires-, l’homme a pensé qu’il n’avait plus sa place parmi les vivants. « Sa famille, à qui il a tout donné, celle-là pour qui il a tout sacrifié, ne lui a pas tendu la main, en retour, alors que tout le monde savait qu’il dérivait dangereusement. » Accuse un ami du défunt.

Fatigué de cette vie, dans laquelle il ne trouvait plus sa place, notre compatriote aurait décidé de mettre un terme à sa vie, en se jetant sur les rails, devant des passagers qui attendaient, nerveusement, leur train. Bien que surpris par cet acte d’une violence indicible, certains passagers, comme les cameras de surveillance de la gare de Le Raincy, ont capté les derniers instants de vie du quinquagénaire sur leur téléphones portables. Et à Paris, les images commencent à circuler via les réseaux sociaux.

Le corps de notre compatriote est, actuellement, à l’institut médical légal de Paris -métro Bastille dans le 12 ème arrondissement- où la famille pourra le récupérer ce jeudi. La nouvelle épouse de l’homme -ils sont mariés depuis juste un an- comme son dernier employeur ont été longuement entendus par la police judiciaire parisienne. Et un suivi  psychologique a été proposé aux passagers de la gare qui ont assisté à au spectaculaire choc.

 

3 Commentaires

  1. Mon cher Fils, mon cher Cousin, mon cher Mari, mon cher Père, Mon cher Oncle, Mon cher Ami,

    En plein dans notre deuil, en essayant d’accepter du mieux que nous pouvons la décision d’Allah, nous tombons sur un article parlant de toi sur internet.

    Quoi ? Tu te serais ôté la vie ? Ils ne te connaissaient pas.

    Nous nous permettons de les éclairer.

    Nous ne pouvons te décrire qu’en mettant en avant :

    -tes qualités d’homme pieux : pas une semaine ne passe sans que tu ne nous envoie un rappel sur l’islam via Whatsapp,

    -ta générosité légendaire dont toute personne t’ayant côtoyé pourrait témoigner,

    -ta bonne humeur qui restera intacte dans nos mémoires,

    -ton amour pour toute ta famille et tes amis.

    Après plus de 40 ans de vie en France, te voilà sur le chemin du retour vers le Sénégal que tu aimais tant.

    Nous acceptons cette décision d’Allah, qui sait tout et nous nous en remettons à Lui.

    Nous t’aimons et ne cesserons de prier pour toi.

    Ta famille

    Innâ lillahi wa innâ ilayhi râji’ûn

  2. Oh! C’est triste ! L’homme était au bout du rouleau car sûrement accablé et il est probable qu’aucun membre de sa famille ne s’était rendu compte qu’il était dépressif, un état assez tabou dans notre communauté… Sans plus de commentaires. Paix à son âme…

Laisser un commentaire