Communiqué de presse: « Je regrette ces sorties malencontreuses qui se jouent contre le parti » Ousmane Bop

Communiqué de presse

 La sortie du coordinateur de la DSE contre le consul du Sénégal à Paris sur des questions d’argent montre encore une fois le décalage profond du comportement des hommes politiques par rapport aux attentes des sénégalais.

Les problèmes décrits par le coordinateur de la DSE n’expliquent pas la situation dans laquelle se trouve notre parti en France. Il s’agit plutôt de redéfinir la place du militantisme dans le combat politique, de rétablir la légitimité des responsables politiques, d’engager la transparence dans la gestion de notre parti.

Toute position qu’on acquière dans un parti politique ou de manière générale dans une démocratie doit être une position qui se justifie par l’onction des militants et de leurs suffrages. Le travail du coordinateur de la DSE de l’APR en France doit aller dans le sens de l’innovation à apporter pour avoir un parti fort et conquérant.

Il doit travailler dans le sens de la modernisation de notre parti pour qu’il soit en phase avec notre temps et anticiper sur les aspirations politiques des générations à venir. Il doit avoir une vision sur l’organisation à mettre en place pour une meilleure gestion sur le plan administratif, politique et sur la transparence des comptes.

L’APR de France doit être un laboratoire de test des usages politiques et des nouvelles formes d’engagement citoyens pour ensuite être appliqué au Sénégal. Alors quand on a la chance de diriger le parti surtout par nomination, on se doit d’être exemplaire et de chercher les voies et moyens pour gagner sa légitimité.

Je demande aux militants de l’APR de continuer à se battre comme ils le faisaient avant 2012 pour l’amour de notre pays. C’est à nous de créer les conditions d’auto financement de nos activités. Le parti est juste là pour nous accompagner. L’engagement politique ne se monnaye pas, il se cultive et se forme pour enfin créer des hommes d’Etat de qualité qui sauront servir dignement les institutions de notre pays.

 

J’invite les militants de l’APR à déplacer nos objectifs, nos buts et nos rêves, à remodeler nos jugements et notre conduite sur d’autres valeurs et de donner la priorité à la qualité, au seul mérite et à l’intérêt général. Que ceux qui détiennent une parcelle de pouvoir et en abuse ou qui se sont enrichis en foulant au pied les règles d’éthique, se le disent bien, ils n’inspirent aucun respect aux autres sénégalais.

 

Ousmane BOB

Responsables des élections

DSE – APR France

Laisser un commentaire