Bettenty: l’Etat a tenu ses promesses vis à vis des pupilles de la Nation

Bettenty

Texte alternatif de la bannière

L’Etat a respecté les engagements qu’il avait pris relativement à la prise en charge des enfants orphelins déclarés Pupilles de la Nation suite à l’accident intervenu à Bettenty le 24 avril 2017. Les retards enregistrés dans la mise en œuvre de certaines mesures promises étant dus à l’absence d’extraits de naissance.

« L’État a respecté ses engagements vis-à-vis des Pupilles de la Nation du village de Bettenty« , a fait savoir Fally Diouf, conseiller municipal en charge de cette question à l’APS.

Dans ses engagements, explique M. Diouf, l’Etat a pris en charge la scolarité de ces enfants orphelins ainsi que leur prise en charge sanitaire.  » Depuis janvier 2019, l’Etat a respecté cette mesure« , a-t-il précisé. Avant d’ajouter que cette prise en charge « s’est concrétisée par le versement d’une somme de 105 000 francs CFA à chaque orphelin équivalent à un rappel de trois mois, soit 35 000 francs par mois« .

Le total de ce rappel, dit-il, est de 6. 510.000 francs CFA qui sont distribués entre 62 orphelins de Bettenty déclarés Pupilles de la Nation. S’y ajoute que les 60 pupilles de la nation de Bettenty, à l’exception de deux d’entre eux, auront droit désormais à des pécules tous les trois mois, écrit l’APS.  » Les deux sont âgés de 18 ans et sont donc majeurs« , précise t-il.

Pour rappel, note l’APS, 21 femmes au total, avaient perdu la vie le 24 avril 2017, dans le chavirement d’une pirogue à Bettenty, une des zones insulaires du delta du Saloum, dans la région de Fatick, où la pirogue est couramment utilisée pour circuler entre la mangrove et d’un îlot à l’autre.

Les victimes étaient parties chercher des fruits de mer, l’accident ayant pu être causé par une surcharge. Une cinquantaine de rescapés dont quelques hommes ont été enregistrés. Suite à cet accident, les enfants laissés par les victimes, ont été déclarés Pupilles de la Nation.

Laisser un commentaire