Algérie: 400 maliens expulsés, 200 portés disparus et le Sénégal ne fait rien pour ses migrants abandonnés dans le désert

Algérie

Le Conseil supérieur de la diaspora malienne a annoncé vendredi, la libération de près de 400 Maliens arrêtés pour expulsion en Algérie. Mais il reste inquiet quant au sort de nos 200 autres compatriotes renvoyés le mardi vers Agadez au Niger.

Face à la vague d’arrestations qui s’abat sur des migrants de plusieurs nationalités en Algérie notamment des Maliens, qui devaient être expulsés vers leurs pays d’origine, « les autorités nigériennes ont décidé de fermer leurs frontières avec l’Algérie », a affirmé vendredi le président du Conseil supérieur de la diaspora malienne, Mohamed Cherif Haidara au cours d’un point de presse tenu au siège de l’organisation à Bamako.

Selon lui, cette décision a conduit à la libération de près de 400 Maliens, le jeudi 8 décembre, vers 16h. Arrêtés dans les différentes villes de l’Algérie et conduits à Tamanrasset où ils devaient être expulsés via le Niger, les migrants maliens, « après avoir retrouvé la liberté, sont partis au consulat du Mali dans la ville« , a indiqué M. Haidar. Il a aussi révélé que certains d’entre eux -qui n’ont pas de papiers-, ont exprimé leur souhait de retourner au pays, dignement, après qu’ils aient subi des maltraitance de la part des forces de l’ordre algériennes.

Réjouissant à la libération de ces 400 Maliens, le président du CSDM s’est dit inquiet du sort de plus de 200 autres Maliens déjà expulsés du pays de Bouteflika.

Renvoyés par camions vers Agadez au Niger où les conditions de séjour sont connues pour être particulièrement rudes, le CSDM, qui était en contact permanant avec ceux-ci, a informé la presse qu’il avait perdu le contact avec eux toute la journée d’hier.

Contacté par Kewoulo.info depuis Tamanrasset, Drissa Kéita, l’un des responsables du CSDM, qui suit le déroulement de la situation, a affirmé lui aussi avoir perdu le contact avec eux, jusqu’au moment où nous nous mettions sous presse.

Au cours du point de presse tenu à Bamako, le président du CSDM a salué l’engagement du gouvernement qui a eu un effet positif sur la situation.

Par ailleurs, il a demandé au ministre des Maliens de l’extérieur de préparer le retour de migrants maliens qui veulent, volontairement, retourner au pays. Il est à noter que 200 maliens toujours portés disparus entre l’Algérie et le Niger. Et de nombreux Sénégalais se trouvent dans la même situation sans que leur consulat ne bouge.

Laisser un commentaire