Afrique du Sud : 30h sous terre avant d’être secourus

    Afrique du Sud : 30h sous terre avant d'être secourus

    afrique-du-sud
    afrique-du-sud

    Dans un chantier de mine d’or en Afrique du Sud, un millier de mineurs sont coincés sous terre. Après des heures de coupure de courant, les hommes sous terre ont été remontés.

    En Afrique du Sud, la totalité des 955 mineurs qui étaient piégés depuis plus de vingt-quatre heures au fond d’une mine d’or, à cause d’une panne d’électricité, sont ressortis sains et saufs à l’aube, vendredi 2 février, a annoncé leur employeur.

    A la surface, sains et sauf vendredi, ils ont été accueillis par leurs familles qui ont poussé un ouf de soulagement.

    L’incident n’a pas fait de victimes, « seuls quelques cas de déshydratation et de pression artérielle élevée, mais rien de grave », a précisé un porte-parole de la compagnie minière Sibanye Gold.

    « C’était stressant. Il n’y avait pas beaucoup de ventilation », a témoigné un mineur, Mike Khonto, sorti indemne à l’aube. « Heureusement, nos chefs nous ont fait parvenir de la nourriture et de l’eau », a-t-il raconté.

    Les mineurs étaient prisonniers des galeries de la mine de Beatrix, près de la ville de Welkom (centre), depuis un violent orage mercredi soir qui avait coupé l’électricité et bloqué les ascenseurs de plusieurs puits de l’exploitation.

    Laisser un commentaire