Affaire Médinatoul houda: Mon Mea Culpa!( Par Babacar Touré)

Nous avons, dans un article paru hier sur votre site préféré, Kewoulo, rendu compte d’une « visite mouvementée » du ministre de M. Moussa Baldé, chargé de l’Agriculture et de l’équipement rural, et de M. Abdoulaye Bibi Baldé, le DG de la Poste.

Et dans ce dit article, Kewoulo, qui avait pris l’attache de deux voire trois personnes différentes pour la traduction des propos en peul du Fouladou tenus par le marabout, Thierno Amadou Saïdou Baldé, a reçu textuellement les propos qui ont été transcrits dans l’article en question. Dès la parution de cet article, de nombreuses personnes, dont les principaux mis en cause, ont appelé la rédaction pour nous signaler que ni les propos prêtés au saint homme ni le contexte n’ont été fidèles à la réalité des faits.

Aussi, des aînés que nous ne pouvons soupçonner ni de complicité ni de tentative de manipulation nous ont contactés, pour nous signaler la fausseté de cette information. A la suite de ces vigilants aînés, des personnalités proches du guide de Madinatoul Houda nous ont contactés, de la manière la plus courtoise qui puisse être, pour nous signaler la même fausseté de cette information que nous croyions pourtant vraie, puisque obtenue de sources généralement fiables; information recoupée auprès de personnes issues de la même localité et parlant la même langue.

Forte de toutes ces remarques, la rédaction de Kewoulo a pris, sur elle, la responsabilité historique de supprimer l’article en question. Après 17 ans de métier de journaliste, en ce qui me concerne, fonction exercée dans les plus grandes rédactions nationales comme sur 3 continents, et en 3 ans de présence à la tête de Kewoulo, c’est la première fois que je me retrouve dans cette position inconfortable de démenti.

A me retrouver à retirer un article et à présenter de plates excuses. Alors, puisqu’il en est ainsi, je me soumets humblement. A la communauté religieuse de Madinatoul Houda, au respecté et vénéré Thierno Amadou Saïdou Baldé, je fais mon Mea Culpa. Aux personnes maladroitement mises en cause, le ministre Moussa Baldé et le DG Abdoulaye Bibi Baldé, j’aimerais, par la présente, vous soumettre mes sincères regrets.
« Errare humanum est, perseverare diabolicum« , « L’erreur est humaine, persévérer dans son erreur est diabolique« , nous a enseignés Sénèque.  

PS: Je ne parle pas peul, je ne suis pas originaire de Sédhiou, ni de Kolda encore moins du Fouta. Je ne suis non plus pas militant de l’APR. Je suis de Ziguinchor, de l’un des quartiers les plus pauvres du Sénégal, et mon parti politique s’appelle le Sénégal.

1 COMMENTAIRE

  1. Quel piètre journaliste vous êtes. Votre première info est la bonne. Il y a bien eu expulsion des politiciens. Envoie quelqu’un labas et tu verras.

Laisser un commentaire