Abdoulaye Baldé: voici le nouvel allié du président qui va exploser l’APR à Ziguinchor

Abdoulaye Baldé: voici le nouvel

Jusque-là présenté comme un opposant au régime de Dakar, Abdoulaye Baldé a rangé ses diatribes incendiaires contre son « frère » Macky Sall. Soutenu en cela par son épouse, Amy Gassama, le couple présidentiel s’est mis à rêver de succéder au patron de l’APR au palais de la République. Mais, cette arrivée du patron de l’UCS n’a pas été accueillie par des cris de joie par les responsables de l’APR. Ces derniers accusent Abdoulaye Baldé de vouloir exploser l’APR pour son futur triomphe.

Désormais, c’est presque officiel. Abdoulaye Baldé va battre campagne pour le président Macky Sall à Ziguinchor. Même si rien ne le dit, officiellement, tous les responsables régionaux de l’APR sont convaincus d’une chose : ils vont devoir conjuguer avec le patron de l’UCS parmi les alliés du président. Depuis plusieurs mois déjà, des contacts très avancés avaient permis à Macky Sall et Abdoulaye Baldé d’accorder leur violon. Et les deux anciens protégés de Mackyli Gassama, le beau père d’Abdoulaye Baldé et homonyme du président de la République, se sont réconciliés loin des caméras. Au détriment de la justice qui devait faire la lumière sur la gestion opaque de ce gros client que tout le pays attendait devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite pour son légendaire duo avec un certain Karim Wade.

Après avoir longuement refusé de voir son mari travailler pour le fils de l’ancien «homme a tout faire» de son père, l’ex-maire de Fatick, Amy Gassama s’est peu à peu résignée à accepter l’évidence. Même si, en coulisses elle continue de répéter à qui veut l’écouter que «si Macky Sall a pu gouverner le Sénégal, Abdoulaye peut aussi bien le faire.» Longtemps restée dans une animosité maladive à l’endroit de Macky Sall, au moment où toute sa famille est venue participer au partage des postes, Amy Gassama a, peu à peu, appris à rentrer dans les rangs. A danser le Wango en l’honneur de Macky Sall.

Et à travailler pour un second mandat de Macky Sall, espérant qu’après l’homonyme de son père, ce sera le tour de son Ablaye de présider aux destinées du Sénégal. Longtemps considéré comme le blocage des retrouvailles entre Abdoulaye Baldé et Macky Sall, la pharmacienne Aminata Gassama -qui aurait bénéficié d’un coup de finance du chef de l’Etat-, a discrètement, au cours des derniers mois, mis en place un mouvement de soutien à l’action de l’époux de Marième Sall. A Dakar où loge le couple Baldé, de nombreuses sources proches de l’APR soutiennent que «Abdoulaye est devenu un visiteur trés régulier du président de la République.» Si aucune caméra n’a, jusque-là, réussi à immortaliser les visites nocturnes du maire de Ziguinchor, à la résidence du couple présidentiel à Mermoz, les récentes déclarations d’Abdoulaye Baldé ne permettent pas de douter de ces ragots.

Lors d’une cérémonie de remise de financements organisée par une ONG italienne et  accaparée par la ministre, Aminata Angélique Manga, Abdoulaye Baldé avait déclaré : «si je suis venu répondre à l’invitation de Madame le ministre, c’est que Angélique Manga est une actrice du développement. C’est une travailleuse. Et le président connaît qui travaille ou pas. Le président aime les travailleurs.» Une déclaration mal perçue par les responsables locaux de l’APR qui, à travers cette logorrhée faite en public, ont cru trouver le «rat du palais» qui est si familier avec le président qu’il peut se permettre de lui dire qui travaille ou pas. Et savoir ce que veut le patron de l’APR de ses troupes en Casamance.

A Ziguinchor, la guerre fratricide au sein de l’APR est larguée. Et les responsables locaux se demandent comment le président peut-il ainsi rester de marbre face à ces dangers de scission qui minent son parti. « Des germes semés par un homme à qui le président continue de faire bénéficier de ses largesses. » Accusent-ils. « D’ailleurs, au cours des dernières législatives, il a reçu un véhicule 8X8 de la part du président Macky Sall« , répète-t-on inlassablement dans les rangs des apéristes de la capitale du sud. Si l’arrivée d’Abdoulaye Baldé et de son épouse dans les rangs de l’APR est bien vue par le couple présidentiel qui a réussi à se payer toute la famille des ex-seigneurs de Fatick, à la base, des dents commencent à grincer. Et l’entrée  d’Aminata Angélique Manga, dans le dernier gouvernement au détriment des patrons régionaux du parti présidentiel, n’est pas pour calmer l’ire des barons locaux de l’APR.

Bien que gentlemen rivaux, Benoit Sambou, Ibrahima Mendy comme Doudou Ka voient -même s’ils se refusent de tout commentaire public- d’un très mauvais œil l’intrusion d’Abdoulaye Baldé dans les affaires « républicaines« . A en croire des sources proches du palais, « c‘est Abdoulaye Baldé -qui bénéficiant d’un quota en tant qu’allié du président- qui a désigné Aminata Angélique Manga au poste de ministre« . Elle n’aurait pas été récompensée pour son travail à l’APR. Bien que responsable de l’APR, celle qui se voulait « Jëgu Pousso » s’est révélée « Jëgu Niaay », toujours dans de scabreuses intrigues. Jusque dans celles qui frisent le contre-nature.

Lors des dernières élections, Aminata Angélique Manga s’était engagée aux cotés d’Abdoulaye Baldé aux joutes du Haut Conseil des Collectivités Territoriales -HCCT- au lieu de lieu de s’allier avec la dissidente de l’UCS qui avait soutenu le OUI de l’APR. Lors des locales de 2004, contre les injonctions de des autorités de l’APR, elle s’était engagée avec le RDS/PDS de Robert Sagna. Et, les derniers propos blessants du chef de cabinet d’Aminata Angélique Manga à l’encontre de Benoît Sambou, coupable d’avoir débauché une responsable de l’UCS, sont encore en travers la gorge des Apéristes. Toute chose qui font croire que « Abdoulaye Baldé va exploser le parti présidentiel pour son futur triomphe. »

Laisser un commentaire