Zimbabwé : condamnation d’un pasteur qui « prétend » guérir le Sida avec de la drogue

Zimbabwé : condamnation

Walter Magaya avait été arrêté en novembre dernier par la police après la saisie d’une drogue à base de plantes qui, selon lui, pourrait soigner les personnes atteintes du VIH sida. En octobre dernier, il avait déclaré à sa congrégation que la drogue, nommée « Aguma », avait le pouvoir magique de détruire le virus du sida en 14 jours, ont rapporté les médias zimbabwéens.

Agé de 35 ans, Walter Magaya fait partie d’un groupe de prédicateurs pentecôtistes qui ont émergé pendant la crise économique au Zimbabwe, attirant un grand nombre d’adeptes avec des promesses de guérison miracle et d’argent miraculeux.

Selon l’acte d’accusation, Walter Magaya et ces complices ont détruit les produits avant les perquisitions de la police en les jetant dans les toilettes et en brûlant des récipients qui ont été retrouvés à moitié brûlés.

L’avocat du pasteur, Everson Chatambudza, a déclaré à la cour que son client a reconnu avoir enfreint la loi en la distribuant sans l’autorisation du ministère de la Santé, a rapporté le journal gouvernemental Herald.

Le Zimbabwe a le sixième taux de prévalence du VIH le plus élevé en Afrique subsaharienne.

Environ 1,3 million de personnes vivaient avec le VIH, selon les données des Nations Unies compilées en 2016

Laisser un commentaire