Vers un report des élections législatives ?

Rideau sur les Locales. L’expert électoral Ndiaga Sylla, qui se projette déjà  et cap sur les Législatives, se veut formel. Pour lui, «il serait juridiquement et techniquement impossible de tenir les élections législatives en juin, tel qu’annoncé par le président de la République, au regard des dispositions constitutionnelles et des actes préparatoires».
 
Ndiaga Sylla de rappeler, dans les colonnes du quotidien L’AS, que les candidatures doivent être déposées 70 jours avant le scrutin. À cela s’ajoutent la période de collecte des parrainages de 2 à 3 mois (janvier-mars) et la révision des listes électorales. Aussi, faudrait-il respecter la durée du mandat des députés fixée par la Constitution à cinq (5) ans.
 
Toutefois, souligne l’expert électoral, qui renseigne que les députés de l’actuelle législature ont été élus le 30 juillet 2017, il n’est pas du tout indiqué d’organiser les élections législatives en plein hivernage. En tout état de cause, martèle Ndiaga Sylla, seul le consensus des acteurs politiques doit, en dernier lieu, prévaloir. Affaire à suivre… 

Laisser un commentaire