Urgent: Les médiateurs demandent aux soldats d’attendre jusqu’à 16 heures

Urgent

Il est presque 14 heures et le Babiili Mansa est toujours reclus dans son palais du State House maugréant des insultes et dissertant sur la trahison du CDS, Ousmane Badjie, le chef d’Etat major de l’armée qui a rejoint Adama Barrow avec armes, hommes et bagages.

Les présidents mauritaniens et guinéens qui ont été autorisés à atterrir le tarmac de l’aéroport de Yundum sont, encore, en conclave avec His Excellency professor Yahya Abdoul Aziz James Junkung Jammeh, Babiili Mansa, Naseeree Ding, lorsque le compte à rebours a été dépassé. Rien pour le moment ne filtre du State House où Yahya Jammeh vit entouré de ses derniers fédayins.

Pendant ce temps, les soldats sénégalais et nigérians observent, la fleur à l’arme, le doigts sur la gâchette, attendant le gond de départ des combats. Encerclé de toute part, le dernier roi d’Afrique ne semble pas ébranlé par la situation. Et son sort semble ne pas le préoccuper. Dans son entourage, il se susurre que « ce serait un honneur, pour Yahya Jammeh, que d’être tué sur le sol de ses ancêtres. »

La seule faveur que ses fidèles demandent aux autorités de la CEDEAO et à Adama Barrow, c’est de permettre aux Gambiens de prendre possession du corps du Babiili Mansa et de l’enterrer dans son village de Kanilaï. A 16 heures, lorsque les présidents guinéens et mauritaniens quitteront le sol de Gambie il y’a fort à parier que les armes tonneront à nouveau.

Pour le moment, si aucune victime militaire -du coté de la CEDEAO- n’a été déplorée, il est à préciser que l’armée sénégalaise avait déjà enregistré la mort d’un soldat et la blessure de 7 autres dont 3 grièvement blessés, lors de leur mouvement vers la Gambie; il y a trois jours de cela. En dehors de l’attaque de Kanilaï où les militaires sénégalais ont fait face aux combattants du MFDC, aucun affrontement sérieux n’a été signalé en Gambie.

PARTAGER
Article précédentUrgent: Me El hadji Diouf demande à Yammeh Jammeh de sauver son peuple
Article suivantUrgent: 3 officiers gambiens détenus par les fidèles de Yahya Jammeh
Babacar Touré
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

Laisser un commentaire