Urgent: Farba Senghor et Pape Samba Mboup exclus du Parti démocratique sénégalais

Urgent: Farba Senghor et Pape Samba Mboup

La sanction est tombée comme un couperet: Farba Senghor jusque-là responsable de la propagande et Pape Samba, le dernier chef de cabinet de « la seule constance du Pds » ne font plus partie de l’effectif des militants du Pds.

C’est un communiqué signé du secrétariat national qui l’a rendu public, ce soir, à Dakar. Si cette décision de Oumar Sarr, le Secrétaire national adjoint et compagnie soutenue par Me Abdoulaye Wade, lui même, devait s’appliquer à ces thuriféraires du Pape du Sopi, c’est un pan et pas moindres du Pds qui va s’écrouler ce soir.

Et avec lui, de convaincus militants de la première heure et intimes du couple Wade qui vont, ainsi, être écartés de la marche de ce parti qui, après 26 ans d’opposition, avait réussi à conquérir le pouvoir pour le garder douze années durant.

« Faire triompher le Pds, privé de ces deux fidèles du Wadisme, c’est vouloir construire une maison sans fondation » et ce nouvel édifice que les héritiers de Wade veulent bâtir sans ses lieutenants relèvent d’un pari fou que Oumar Sarr, le contesté nouveau leader du Pds, semble vouloir relever.

L’exclusion de Farba Senghor comme celle de Pape Samba Mboup -certainement suivie plus tard par celle de Aïda Mbodj- sont le résultat de leurs sorties -médiatiques- intempestives contre l’homme choisi par Abdoulaye Wade pour garder, au chaud, le fauteuil présidentiel qu’il a destiné à son fils, Karim Wade. Mission pour laquelle il avait besoin d’un pantin qui qui ne fera pas de l’ombre à Karim Wade quand ce dernier sera prêt à briguer le suffrage de ses compatriotes.

Mais, la stature -fébrile- de Oumar Sarr comme l’improbabilité de pouvoir compter sur un hypothétique retour de Karim Wade, condamné qu’il est par la justice d’enrichissement illicite, ont douché la patience de ces caciques du père, pressés qu’ils sont de voir un nouveau apôtre succéder au Pape du Sopi au palais de l’avenue Roume.

Ne ratant aucune occasion pour dénigrer Oumar Sarr, les deux nouveaux exclus ont, à maintes reprises, été avertis par Abdoulaye Wade qui ne comprenait pas que des gens se réclamant de lui puissent aller contre ses choix d’hommes. Et, comme il fallait s’y attendre, l’inévitable est arrivé ce soir; plongeant, du coup, le Pds dans un nouveau tourbillon médiatique qui n’arrangera pas les choses à moins de 3 mois des législatives.

Laisser un commentaire