Une femme tuée à l’arme blanche en France, son conjoint, décédé, soupçonné

Une femme a été poignardée à mort dans son appartement de Montfermeil, et son conjoint, qui a succombé à des blessures à l’arme blanche, est soupçonné de l’avoir tuée devant leurs deux filles, a-t-on appris mercredi de sources proches de l’enquête. Selon ces sources, le père de famille a porté plusieurs coups de couteaux à son épouse dans la cuisine de l’appartement, à la suite d’un « différend ».

La victime a essayé de se défendre, en le poignardant également. Les cris des fillettes ont alerté les voisins, qui ont appelé la police. Sur place, trois couteaux ont été découverts, maculés de beaucoup de sang, selon une source policière. L’homme, éviscéré, a été transporté à l’hôpital Bichat à Paris, et a succombé à ses blessures dans la nuit, selon une autre source. 

Les fillettes prises en charge

Choquées, mais non blessées, les fillettes ont été prises en charge par l’Aide sociale à l’enfance (ASE) et par une aide psychologique. La police judiciaire de Seine-Saint-Denis a été saisie. Contacté, le parquet de Bobigny n’avait, à ce stade, pas d’informations à communiquer. En 2018, 121 femmes ont été tuées lors de violences conjugales, selon le ministère de l’Intérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE