Sport: Samuel Eto’o risque jusqu’à dix ans de prison

Sport: Samuel Eto'o

La justice espagnole a requis dix ans de prison et 14 millions d’euros environ 9, 1 milliards FCFA d’amende à l’encontre de l’ancien international camerounais, Samuel Eto’o, accusé d’avoir fraudé le fisc lorsqu’il jouait au FC Barcelone, rapporte Le Scan Sport sur son site.

 

Après Neymar, qui risque deux ans de prison et 10 millions d’euros d’amende environ 6, 5 milliards FCFA, c’est au tour de Samuel Eto’o de se retrouver dans le viseur de la justice espagnole. Simple hasard ou coïncidence, le FC Barcelone retrouve une nouvelle fois son institution citée dans le dossier. El Pais révèle que le procureur chargé de l’affaire a requis une peine de dix ans de prison et une amende de 14 millions d’euros à l’encontre de l’ancien attaquant de la formation catalane (2006-2009).

3,46 millions d’euros ont échappé au fisc espagnol

Selon le site, la justice espagnole reproche à Eto’o et son agent Josep Maria Mesalles d’avoir échappé au fisc espagnol en montant deux entreprises, l’une en Espagne (Bulte en 2002) et une autre en Hongrie (Tradesport). Grâce à ces deux entités, il aurait simulé la cession de ses droits d’image pour ne pas être imposé (à hauteur de 45% comme le prévoit la fiscalité espagnole). A l’époque, l’attaquant percevait entre 1,5 et 3 millions d’euros ( près de 2 milliards FCFA) par saison avec l’équipementier Puma. S’appuyant sur ces deux entreprises, Eto’o aurait fraudé au fisc 3,46 millions d’euros lors de son passage au Barça.

Laisser un commentaire