Sérigne Mountakha Mbacké: « Nous avons l’intime urgence de tourner le dos aux futilités de ce bas-monde et d’adorer DIEU»

Sérigne Mountakha Mbacké: "Nous avons

Texte alternatif de la bannière

 »Je dois parler car j’ai l’obligation de le faire. J’ai désormais  l’âge et le rang de mes prédécesseurs  » ( aag naa fa mag yi aagoon ). Voilà une manière bien riche en symboliques pour  Serigne Mountakha Mbacké Bassirou Mbacké de justifier ce khoutba spirituellement on ne peut plus  fort qu’il a tenu à l’intention des populations venues prendre part à la prière de l’Aïd-El-Fitr à Touba sous la direction de Serigne Fallou Mbacké Abdou Khadr. 

D’ailleurs, pour cette édition 2019, le fils de Serigne Abdou Khadr et Imam sera excusé pour passer le message du Khalife… Ce dernier ayant décidé de s’en occuper personnellement.  

Serigne Mountakha Mbacké va ainsi axer son discours sur la crainte révérencielle qui incombe, dit-il, à toute créature et aux hommes principalement.   »Nous devons chercher à savoir pourquoi nous sommes venus ici. Nous devons chercher à savoir ce que Dieu attend de nous et ce qu’Il n’attend pas de nous. Nous ne sommes venus au monde que pour adorer Dieu. Nous avons l’obligation de nous évertuer à tourner le dos à ce bas-monde. Nous avons l’intime urgence à respecter les recommandations divines. Tournons le dos à ce bas-monde. 


Celui qui s’engage le mieux dans la vie spirituelle connaîtra davantage que quiconque Serigne Touba  », dira-t-il substantiellement dans un premier jet. Une lancée qu’il ne quittera point tout au long de son sermon.  » Serigne Touba a passé toute son existence à adorer Dieu et à œuvrer pour le prophète Mahomet ( Psl). Personne ne peut accéder au paradis par le biais de ses simples efforts… Ne nous lassons jamais de suivre les recommandations de Dieu. Faisons le bien et détournons-nous du mal et des pêchés. Aimons le bien et détachons-nous du mal  ». 

Le Khalife ne manquera pas l’occasion, toutefois, d’apprendre aux talibés combien il est important de mieux s’attacher à Serigne Touba qui, selon lui, est le sauveur de l’humanité.  » Serigne Touba est allé jusqu’à demander la clémence divine pour toutes les créatures.  » 

Dan sa conclusion, Serigne Mountakha rappellera à qui veut l’entendre, l’obligation de ne jamais se taire au vu du rôle qu’il joue et de son statut.  » J’ai beaucoup de choses à dire. Mais des paroles doivent servir aux croyants. Parler, c’est bon, mais savoir quoi dire et dire des choses importantes est encore meilleur… Je dois parler car j’ai l’obligation de le faire. J’ai l’âge et le rang  de mes prédécesseurs, de mes devanciers. Je dois parler mais j’ai un handicap quand il s’agit de parler.  » 

Des paroles qui ont eu le don de provoquer dans l’assistance une certaine ferveur allant jusqu’à provoquer chez certains fidèles des cris. Plusieurs personnalités ont pris part à la rencontre. C’est le cas de son porte-parole Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadr, de Serigne Moussa Naawél, de Serigne Modou Mamoune Bousso, Serigne Cheikh Abdou Khadr, Seigneur Abo Falilou, de l’adjoint au sous-préfet etc… 

Avec DakarActu

Laisser un commentaire