Séries sénégalaises : quels enseignements pour la jeunesse ?

Séries sénégalaises

On l’a remarqué, depuis peu la polémique défraie la chronique sur les séries qui sont diffusées par les chaînes de télévisions sénégalaises. Après les Télénovélas, les sénégalais sont très branchés aux nouvelles séries qui passent sur la plupart des chaînes de télévisions et surtout sur Youtube. C’est devenu un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte. En réalité, que nous enseignent ces séries? Correspondent-elles avec les réalités de la société sénégalaise? Quel regard ont, les autorités surtout religieuses, de ces séries qui se multiplient de plus en plus?

Il fut un temps, c’étaient les séries Novélas qui inondaient nos chaînes de télévisions. Ces séries ont longtemps tenu en haleine les populations sénégalaises. On assiste depuis peu au déclin de ses feuilletons pour faire place aux séries sénégalaises. Au départ, elles sont supposées relayer des faits de société, mais de là à devenir une incitation à la débauche, il y a de quoi s’inquiéter.

Doit-on réelllement s’inquiéter pour la jeunesse ?

Il faut prendre en considération que les jeunes se croient dans ces séries et réagissent comme ces acteurs, d’où leur influence dans la société. En réalité, ces séries ont commencé à provoquer des effets néfastes sur la jeunesse et compromettent leur éducation.

La jeunesse a tendance à oublier qu’on est en Afrique et particulièrement au Sénégal avec des coutumes et croyances religieuses très encrées dans les mœurs. Le regard de ces séries, à l’image des Télé Novélas, par la jeunesse, est inquiétant à cause de l’influence sérieuse sur leur conscience.

Il est maintenant plus facile pour un élève de narrer aisément un épisode de série que de réciter une de ses leçons. A croire certains, les enfants prêtent plus d’attention à ces séries qu’à leur études.

Qu’en est-il de la responsabilité parentale ?

Il devient dès lors plus que nécessaire pour les parents de prêter attention aux programmes de télé. Mais le grand danger réside dans le contrôle de ces programmes, qui n’est pas toujours observé dans nos sociétés, car tout le monde, sans exception d’âge, est au rendez-vous pour suivre une série.

Les réactions et les contestations

On a assisté dernièrement, à la contestation en masse ( par des ONG, scénariste, et même hommes religieux ) à la diffusion de la série « Maîtresse d’un homme marié ». L’ONG Jamra qui veille aux mœurs au Sénégal, a critiqué le contenu de la série.

Selon, Oustaz Oumar Sall, prêcheur religieux, « les séries sénégalaises sont pires que les Télé Novélas voir même plus dangereuses. Ils soutiennent tous que ces séries incitent à la débauche et sont aux antipodes de nos mœurs et de la religion. « .

Au final, même si la production locale s’est frayée une place dans ce monde de la science fiction, elle ne doit en aucun cas être perçue comme moyen de perdition pour la jeunesse.

LAISSER UN COMMENTAIRE