Sénégal: En partance pour Touba, un incident diplomatique évité de justesse

Sénégal: En partance pour Touba

Le Sénégal a failli être le théâtre d’un incident diplomatique entre Israël et la Palestine. Le Magal de Touba, la cause d’une telle brouille. Et pour cause.

Voulant se rendre dans la Ville Sainte, dimanche dernier, pour assister à la cérémonie officielle de la commémoration du départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, l’ambassadeur d’Israël à Dakar a pris place à bord du bus affrété par le Sénégal pour les diplomates désireux de sacrifier à la tradition.

À son arrivée, l’ambassadeur de la Palestine constate que son homologue israélien était déjà confortablement installé. Il proteste et refuse catégoriquement de voyager avec lui. Certains représentants de pays musulmans, acquis à la cause palestinienne, étaient prêts à bouder le voyage en signe de solidarité.

Se sentant seul dans le bus, le diplomate israélien finit par quitter sa place pour rentrer chez lui. La délégation pouvait alors quitter Dakar pour Touba. L’incident diplomatique venait d’être évité de peu.

L’ambassade de Palestine confirme l’incident sans donner de détails. Du côté israélien, on se garde de se prononcer.

Du côté de la capitale du mouridisme, on informe que l’ambassadeur de l’État Hébreux n’était pas convié au Magal. « Depuis 2006, Touba n’a pas invité Israël au Magal. À l’époque, c’est le Khalife Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké qui a décidé que compte tenu des problèmes que cela causait avec les ambassadeurs des pays arabes et musulmans, il était préférable qu’Israël ne prenne pas part au Magal. Et depuis 10 ans, cette mesure s’applique. »

Ce voyage à Touba des ambassadeurs accrédités à Dakar a été également marqué par les rivalités entre l’Iran et l’Arabie Saoudite. L’ambassadeur saoudien, qui voulait éviter son homologue iranien, s’est déplacé avec son propre cortège. Le froid entre les deux pays, depuis le drame de Mina, est passé par là.

(Source : Le Populaire)

Laisser un commentaire