Sénégal: La BBC dévoile le deal Franck Timis, Aliou Sall et le pétrolier BP

Sénégal: La BBC dévoile le deal Franck Timis, Aliou Sall et le pétrolier BP

L’affaire du pétrole au Sénégal est loin de connaitre son épilogue. Il suffit juste de toucher cet élément précieux qu’on risque d’attirer l’attention de tout le monde. Fondateur de Africa Pétrolum, Frank Timis que l’on croyait faire ses adieux avec le Sénégal refait surface à la suite de révélations de BBC sur un contrat controversé avec BP, le géant de l’énergie, impliquant de facto le frère du président Aliou SALL.

Depuis la découverte du précieux liquide, le Sénégal est devenu le point d’attraction des multinationales de l’énergie. Pendant très longtemps les contrats pétroliers ont été une nébuleuse, les gouvernements des pays qui en disposaient invoquaient des raisons de sécurité nationale tandis que les compagnies affirmaient que les enjeux commerciaux les empêchaient de les rendre publics.

Frank Timis, homme d’affaires d’origine roumaine, un tycoon  aussi controversé que talentueux, a beaucoup investi en Afrique de l’Ouest. Il a proposé ses services pour l’attribution des blocs comme d’autres. Homme à mille casquettes, Frank Timis possède une douzaine de sociétés  dont la holding Timis Mining Corporation. Ses entreprises ont fait l’objet de plusieurs accusations, dont les pots de vins versés à des politiciens.

En 2012, Franck Timis et Aliou SALL créaient la société Pétro-Tim Sénégal. Cette dernière obtient les droits d’explorations pour deux grandes concessions pétrolières et gazières au large des côtes sénégalaises. Ce contrat fera plus tard objet de controverses car Pétro-Tim n’avait aucune expérience prouvée auparavant dans le domaine de la recherche et de l’exploitation pétrolière. Alors qu’a coté, des sociétés britanniques, cotés en bourse, et ayant eu du succès en Afrique ont été écartées à son profit.

Une enquête menée par l’Etat du Sénégal en 2012 sur l’acquisition nébuleuse de ce marché conclue que les concessions devaient être retirées à Pétro-Tim, mais le président Macky SALL autorise Franck Timis à les garder d’autant plus que son frère Aliou SALL travaille dans les sociétés de Franck Timis payé à hauteur de 25.000 dollars par mois pendant 5ans avec des part d’actions d’une valeur de 3millions de dollars . Scandale qui l’accuse de recevoir des pots de vin de la part des société Timis Corporation.

Dans une enquête réalisée par la BBC, suite à la découverte de concessions, en 2017, BP géant de lénergie, a racheté les parts de Franck Timis pour 250 millions de dollars en plus des contrats de redevance qui s’élèvent entre 9 et 12 milliards de dollars. La journaliste Mayeni Jones de BBC révèle avoir un e-mail envoyé au Trust offshore de Franck Timis, dans lequel il est dit que des taxes sont dues au Gouvernement sénégalais. Et que Franck Timis voudrait 250.000 dollars (146 millions de FCFA) pour honorer le paiement. Mais une somme qui n’est pas destinée à l’État sénégalais, mais plutôt à une société privée Agritrans Sarl, qui appartiendrait à Aliou Sall, le frère du Président Macky Sall, ceci étant considéré comme un pot de vin que Franck Timis et ses avocats nient en bloc.


Un autre quart de million de dollars aurait même été secrètement versé au frère du Président Macky Sall, ajoute la même source. Selon un expert en affaire de fraude et de corruption interrogé par la journaliste « en tant que citoyen, Aliou Sall ne devrait nullement bénéficier d’une taxe promise à l’État sénégalais et qu’on serait vraisemblablement devant un cas de corruption ». Ces preuves et révélations laissent croire que le Sénégal a été privé de milliard de dollars au profit de Franck Timis grâce à BP et à la complicité de Aliou SALL.

Laisser un commentaire