Sénégal: Khalifa Sall, le maire de Dakar entendu par la justice

Khalifa Sall

La très sensible affaire Khalifa Sall au Sénégal. Le maire de Dakar est arrêté pour détournement de fonds et il est temps que la justice clarifie cette affaire, ce vendredi 17 mars 2017.

Pour éviter une rencontre, une cortège de ses sympathisants, Khalifa Sall est emmené très tôt au tribunal. Selon ses proches, le maire de Dakar est entré dans le bureau du doyen des juges cet après-midi, pour l’interroger sur le fond. Il va pour la premier fois s’expliquer sur l’utilisation des 2,7 millions d’euros versés par l’Etat qu’il est soupçonné d’avoir détourné.

Une nouvelle fois, l’ambiance est au rende vous à l’extérieur du tribunal. les proches et sympathisants de Khalifa Sall sont à l’extérieur du palais de justice de Dakar, ils criaient « libérez Khalifa ». Les forces de l’ordre étaient au rende vous, ils ont bloqué le lieu de rassemblement des souteneurs, où ils étaient fortement rassemblés lors des derniers rencontres.

Les avocats croisés ce vendredi matin ont refusé de confirmer que cette demande de liberté provisoire  sera déposée aujourd’hui. Les actes d’accusation sont graves, notamment le détournement de deniers publics : la liberté provisoire doit être argumentée, et normalement accompagnée par le versement d’une caution. Dans le cas de Khalifa Sall, la somme d’1,8 million d’euros, qui correspond au 2/3 de fonds supposés détournés, pourrait être exigée. Autant d’éléments qui pourraient pousser Khalifa Sall et ses avocats à reporter cette demande de liberté provisoire.

 

 

Laisser un commentaire