Présidentielle 2019 : Ousmane Sonko hausse le ton et menace sur les attaques contre Pastef

Présidentielle 2019

Texte alternatif de la bannière

Le vice-coordonnateur de Pastef à Saint-Louis et une trentaine de ses partisans ont été violentés, lundi à Saint-Louis, lors d’une caravane de la coalition « Sonko Président », par des « marrons du feu » de la mouvance présidentielle.

Suite à cette attaque, Ousmane Sonko a martelé, selon L’Observateur, que lui et ses proches répondront, désormais, à toute agression : « On appelle les autorités religieuses à demander à Macky Sall de revenir à la raison« .

Le leader de Pastef d’avertir : « Nous ne nous laisserons pas faire. Si ça continue, nous prendrons nos responsabilités. Je n’accepterai plus que mes militants soient blessés. Que personne ne nous dise qu’on a commencé« .

Laisser un commentaire