Pont de l’émergence: Des malfaçons plombent le joyau des réalisations de Macky Sall

Pont de l'émergence

0
50

Elle avait été présentée comme l’une des plus grandes réalisations du régime actuel de Dakar. Mais, moins de 8 mois après son ouverture, le joyau des bijoux de Macky Sall est en train de tomber en ruines.

Depuis quelques jours, des bretelles entières de cet ouvrage qui devait faire oublier « le Pont Sénégal 92 » ont été fermées à la circulation et les travaux démarrés suite au tollé général risque de prendre du temps. Dans cette partie de Dakar où les populations sont traumatisées par les inondations et les reflux d’eaux usées, l’apparition des trous géants dans le pont réveille de mauvais souvenirs que le ministères des infrastructures tente de minorer.

A en croire des informations officielles, « c’est une conduite d’eaux usées de l’Onas, d’un diamètre de 800 cm traversant la bretelle de l’échangeur de l’émergence des parcelles Assainies à Grand Médine, a souffert d’une fuite importante sous chaussée, engendrant un affaissement localisé de cette dite bretelle. » Pour le ministère des infrastructures et des transports routiers, il ne s’agit nullement de malformation.

Principaux exposés aux désidératas de ce pont, les riverains, eux, ont une autre vision de la situation. Pour ces habitants rencontrés par les reporters de Kewoulo.info, « c’est dans la précipitation et pour respecter un calendrier électoral que le président s’est permis, le 23 juillet dernier, d’inaugurer en grandes pompes des infrastructures qui ne sont pas encore à point. Conséquence de cette course à la communication, des malformations sont apparues; certaines compromettant jusque la survue de l’édifice.

Responsable du projet à Ageroute, Amadou Sow a déclaré que, contrairement aux informations diffusées par la presse, « ce n’est qu’un trou qui est visible vers l’entrée de la bretelle à Grand Médine. Et cette situation nous a été signalée depuis le 19 janvier« . Pour leur part, les habitants de Grand Médine, par la voie de Abdoulaye Ba, se sont insurgés contre la fermeture de l’axe qui conduit à ce taudis. « Parce que, avec cette fermeture inopinée, nous sommes enfermés, isolés de tout. En cas d’urgence ni la police ni les premiers secours ne pourront accéder ici. »

 

 

 

 

Laisser un commentaire