Ponction des salaires des fonctionnaires: Des agents de la Solde tombent

0
  suite a la ponction opérée sur les salaires de certains enseignants, à la fin du mois de novembre, suscitant le courroux des syndicats, la direction de la Solde du ministère de l’Economie et des Finances a réagi. D’après des sources de « L’As », toutes les personnes incriminées dans ce dysfonctionnement, ont été mutées à la Direction de l’administration et du personnel, en attendant d’éventuelles poursuites judiciaires.

Le nouveau directeur de la Solde a donné un coup dans la fourmilière. Précédemment directeur des systèmes d’informations, il a commandité un audit de la Solde. Enquête qui a permis de révéler des pratiques frauduleuses menées par des agents de la direction de la Solde, en complicité avec des syndicats véreux de la place, qui chiffonnaient les salaires des enseignants jusqu’à cinq fois par mois. L’audit a révélé que 8000 enseignants étaient dans ce cas et 98 personnes puisaient dans un seul compte.

Un système huilé qui a permis à certains syndicats de se faire des millions de francs, tandis que des agents de la fonction publique y trouvaient leurs comptes. Après l’audit, le nouveau directeur de la Solde n’a pas tardé à faire le ménage. Ainsi de nombreau agents véreux ont étés muté et mis à la disposition de la Direction de l’administration et du personnel. Une mesure conservatoire, en attendant les éventuelles poursuites judiciaires contre ces agents indélicats, dont la plupart sont des retraités ou d’anciens agents de la Solde.

On nous signale également que beaucoup de ces faussaires boutés hors de la Solde sont des secrétaires permanents ou des trésoriers de syndicats bien connus de la place. Ainsi, les syndicats qui gagnaient des millions sur le dos des enseignants, se retrouvent maintenant sans le sou et commencent ainsi à « vociférer », renseignent nos sources.

Dans le même registre, le nouveau directeur de la Solde, administrateur civil ayant une parfaite maîtrise du système d’informations de la fonction publique, est en train d’assainir la direction de la Solde d’autant plus que l’audit se poursuit.

En réalité, en plus des check-off, l’audit a révélé des failles dans les grappes familiales où 62% des conjoints n’avaient pas de papiers justificatifs et 15% des enfants n’étaient pas « connus ». C’est donc la mise à jour du logiciel qui a entraîné une ponction, qui a touché plusieurs fonctionnaires en plus des enseignants.

Laisser un commentaire