Plainte contre l’hôpital Lubke pour non assistance à personne en danger

    Plainte

    Non assistance à personne en danger de mort et négligence criminelle, voilà ce que la famille de Élimane Ngom reproche à l’hôpital régional Heinrich Lubke de Diourbel, suite au décès, jeudi dernier, du jeune homme grièvement blessé par un ancien militaire et déficient mental, Jean Raphaël Badara Ndiaye.

    Selon Lamine Ngom, le frère du défunt qui l’a conduit aux urgences, ni l’infirmier trouvé sur place encore moins les aides-soignants, n’ont daigné administrer ne serait-ce que les premiers sont à Élimane Ngom, qui décèdera deux jours après avoir été quasiment éconduit de l’hôpital où on lui aurait indiqué de transporter Élimane Ngom vers Touba.

    Pour sa part, le directeur de l’hôpital régional, Heinrich Lubke de Diourbel, El Hadj Amadou Dieng, a naturellement balayé ces accusations en touche. D’après lui, la famille aurait volontairement décidé de laisser Élimane Ngom jusqu’à ce que rien ne puisse être fait pour lui.

    Selon toujours Élimane Ngom, Me Assane Dioma Ndiaye serait déjà commis pour une action en justice contre l’hôpital régional Heinrich Lubke de Diourbel. Le dossier aurait déjà atterri devant le bureau du procureur de la république.

    Abdou Diawara

    Seneweb

    Laisser un commentaire