Parrainage: L’Assemblée nationale a voté la loi controversée de Macky Sall

Le président Moustapha Niasse vient de lever la séance spéciale de l’Assemblée Nationale. Ouverte depuis 9 heures, l’audience a été levée à 18 heures et demie. Et comme l’a voulu le président de la République, Macky Sall, la loi sur le parrainage à la future présidentielle a été votée par 119 voix. Les opposants avaient quitté la salle avant le vote.

Macky Sall a réussi son pari. Après plusieurs heures de débats houleux, l’Assemblée nationale a levé sa séance, en votant la loi controversée sur le parrainage comme l’a souhaité le patron de Benno. Très coloré pour un député du peuple, Moustapha Niass s’est montré heureux du résultat. Et s’est même permis de féliciter le ministre de la justice qui défendait le projet, à l’hémicycle. Comme Ismael Madior Fall, le président de l’assemblée nationale a avoué avoir été séduit par les interventions du ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, qui était hier devant l’Assemblée. « J’ai été si fier de vous que j’ai envoyé un SMS hier, tard, au président Macky Sall. Et il a lu mes messages. » A déclaré Moustapha Niasse.

Aussi, le président de l’assemblée nationale a déclaré que le député Toussaint Manga, qui refusait de se limiter aux 3 minutes qu’il lui imposait alors que la loi lui donnait le droit d’user de 5 minutes de parole, avait eu beaucoup de chances. « J‘allais faire intervenir le colonel, qui est le gouverneur militaire de cette Assemblée nationale, et le gendarme Dème, qui est officier de police judiciaire, pour le faire sortir de force« . D’un ton moqueur, l’ancien jeteur de pierres, lors de la fameuse journée du 23 juin 2011, a déclaré qu’il n’aurait pas laisser les gendarmes frapper le député dans l’hémicycle. « Mais, j’allais autoriser qu’il soit trainé, par les gendarmes, pour que cela lui serve de leçon. A lui comme à tous les autres. »  A conclu le président de l’assemblée nationale qui a promis de rendre le projet au chef de l’Etat pour sa promulgation.

Laisser un commentaire