Opinion: Le club du 3ème mandat : « Wallu », à tous ! (Par Emmanuel Desfournaux)

Une petite annonce immobilière, parue dans la presse sénégalaise, a retenu mon attention: « Une maison en bord de mer, à une heure d’avion de Conakry, pour un retrait momentané de réflexion. » Cette petite annonce, aguichante, nous la devons à la cellule de communication du PDS, qui a relayé une invite de Me Abdoulaye Wade à l’attention d’Alpha Condé. Aucune indication sur le prix de la location, je suppose que celle-ci est mise à disposition à titre gratuit, entre ex-chefs d’Etat.

A priori, cette maison enchanteresse, au bord de la mer (!), un lieu de villégiature idéal pour une retraite politique, s’inscrirait dans l’hospitalité sénégalaise. Amadou Toumani Touré, déchu, a bien été accueilli, chaleureusement, aux frais du contribuable sénégalais. D’aucuns, à l’exemple d’Abdoul Mbaye, avaient même critiqué l’enfermement d’Hissène Habré sur le principe de la Téranga.
Je vous avoue qu’en lisant cette petite annonce, signée canal communication PDS, cela a libéré de l’amertume en moi, voire de la désespérance. Ne tournons pas autour du pot ! Cette annonce, avec diffusion publique, est indécente, voire provocatrice à l’égard des familles guinéennes endeuillées. On en compte plus de 92, dont leurs fils ont trouvé la mort lors des manifestations contre un 3ème mandat d’Alpha Condé.
L’ex-chef d’Etat sénégalais, est-il conscient de la nature de sa proposition et a fortiori de l’écriture de sa petite annonce ? Faut-il en rappeler les termes ? « Une maison en bord de mer » … Les jeunes guinéens, sacrifiés au titre de la démocratie, qui avaient rejoint le Front national pour la défense de la Constitution, ont-ils la chance de connaître les délices d’une « maison en bord de mer » et d’un « retrait momentané de réflexion » ?
Pour-service-rendu, Me Abdoulaye Wade rend-il la monnaie de sa pièce à Alpha Condé ? Le protocole de Conakry n’a toujours pas livré tous ses secrets même si l’on s’en rapproche ! Peut-être aussi que l’amitié entre ex-chefs d’Etats, ayant été des opposants de longue durée, prend-il le pas sur les morts des 3èmes mandats.
Nous y voilà ! C’est bien le point commun entre Me Abdoulaye Wade et Alpha Condé : Des opposants historiques ont fini par céder à la jouissance du pouvoir « éternelle ». Tous deux ont été responsables de morts à cause de leur décision de briguer un troisième mandat, en dépit de leur combat historique pour l’alternance et la démocratie.
A travers cette annonce, je comprends mieux le quasi-silence du PDS sur les morts de Mars 2021. Le droit à la vie n’est plus une priorité : « Je ne marcherai pas sur des cadavres pour sortir du Palais. », dixit Me Abdoulaye Wade, en juin 2011. L’invité prestigieux guinéen, lui, l’a fait et de manière plus que brutale ! De grâce, épargnez-moi les complots occidentaux, et le panafricanisme à toutes les sauces ! A cet instant, au moment de la lecture de la petite annonce immobilière du PDS, toutes mes pensées vont aux mères des victimes guinéennes.
Me Abdoulaye Wade, chef de file de la « grande coalition Wallu Sénégal », vient de nous dévoiler une partie de son programme. Wallu Sénégal, c’est l’accueil de tous les escrocs africains de la démocratie et des assassins de jeunes fusillés comme des lapins. Wallu Sénégal pour Alpha Condé, Wallu Sénégal pour Alassane Ouattara ! Qui sera le prochain sur la liste ?
De surcroît, le PDS et sa nouvelle alliance ne sont plus crédibles dans le débat du 3ème mandat au Sénégal. De toute évidence, le PDS ne l’était déjà pas avant cette annonce immobilière choquante et irresponsable. Ce parti avait ouvert la boite de pandore du 3ème mandat en février 2012. Macky Sall a été interpellé par Me Abdoulaye Wade. Va-t-il donner son aval à la formation de ce club des ex-chefs d’Etat de 3ème mandat ? Consentira-t-il au Wallu de ses opposants camarades libéraux ?

Laisser un commentaire