Ngoné Ndoye: « Un député doit être digne, engagé et avoir des connaissances sur la marche du monde »

Ngoné Ndoye: "Un député doit être digne, engagé et avoir

0

Invitée de la rédaction de Kewoulo.info, l’ancienne ministre des Sénégalais de l’extérieur, Mme Ngoné Ndoye a fait savoir que ces élections législatives du 30 Juillet sont un tournant décisif dans la vie de la nation. A cet effet, elle a demandé aux Sénégalais de faire un choix judicieux de leurs bulletins de vote pour élire des députés vertueux et capables de porter leurs voix dans l’hémicycle.

Le Femidec ne compte pour rien au monde rater ces élections législatives du 30 juillet prochain. Par la voix de sa patronne, Mme Ngoné Ndoye, cette association qui lutte contre l’immigration clandestine et pour la création d’emplois pour les jeunes et les femmes, a décidé de participer aux joutes électorales.

Contrairement à multitude de candidats qui promeut des leaders en quête du pouvoir suprême de la République, Mme Ngoné Ndoye veut aller à l’Assemblée nationale pour obliger l’exécutif à mieux prendre en compte les dossiers des Sénégalais de l’extérieur et à créer des emplois pour les jeunes. « S’il ne le fait, nous allons refuser de voter les budgets des ministères concernés« , avertit-elle. Une sanction qui pourra déboucher sur le blocage de l’institution.

Aussi, pour l’ancienne ministre d’Abdoulaye Wade, les questions des Sénégalais de l’extérieur ne doivent pas être fondues dans le ministère des Affaires étrangères. « La migration est une question centrale qui règle des questions de sécurité, de terrorisme, d’économie mondiale et de liberté. C’est pourquoi, je ne comprends pas que le président Macky Sall ait décidé de fondre cette structure dans le ministère des Affaires étrangères.

Pour cette spécialiste des questions de migrations, il est urgent que des députés puissent s’imposer et demander aux ministres chargés des problématiques des Sénégalais de l’extérieur puissent mieux défendre les interêts de leurs compatriotes.

Même si elle rêve de voir les enfants de l’Afrique de rester et trouver des emplois sur le continent mère, Mme Ngoné Ndoye veut que -puisque les hommes naissent libres et égaux-, ils puissent voyager librement et s’installer où bon leur semble.

S’inspirant de l’exemple des Philippines qui forme et envoie des domestiques au monde entier et surtout dans des institutions internationales, elle voudrait que l’Etat du Sénégal participe à l’encadrement des Sénégalais désireux de voyager afin de les former aux métiers demandés par les pays désireux d’accueillir des professionnels.

Aussi, l’égérie de la cause des migrants a déclaré que de la même manière, l’Etat du Sénégal doit encadrer le retour des Sénégalais de l’extérieur désireux de rentrer, en les formant aux métiers demandés par la communauté.

Pour arriver à cette issue, Mme Ngoné Ndoye voudrait que « les Sénégalais ouvrent leurs yeux pour savoir qui mérite leurs votes. Ils doivent se poser la question sur qui doit aller au parlement du Sénégal pour me représenter? »

 

Laisser un commentaire