Naufrage au large de la Mauritanie: 27 migrants ont trouvé la mort

Vingt-sept ( 27) migrants se sont noyés et un seul a survécu, lors d’un naufrage au large de la Mauritanie selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Les deux agences onusiennes se disent profondément attristées par la mort tragique de 27 personnes en mer au large de l’Afrique de l’Ouest entre Nouadhibou, en Mauritanie, et Dakhla, au Sahara occidental.

« Un seul rescapé a été ramené à Nouadhibou, à la suite de l’opération de sauvetage menée par les garde-côtes mauritaniens jeudi », ont indiqué l’OIM et le HCR dans un communiqué conjoint. Sur place,  ces deux organisations et leurs partenaires annoncent fournir une aide humanitaire, notamment des soins médicaux et une aide psychologique.

« Alors que nous fournissons une assistance humanitaire conjointement avec le gouvernement de Mauritanie et la société civile, des procédures de sauvetage et d’assistance prévisibles demeurent nécessaires. Ceci est d’autant plus important alors que les mesures de santé publique (contre la Covid19) sont toujours en place », a déclaré Laura Lungarotti, cheffe de mission de l’OIM en Mauritanie.

Selon les deux agences de l’Onu basées à Genève, le bateau aurait quitté Dakhla, au Sahara occidental, il y a quelques jours pour se diriger vers les îles Canaries, avant de connaître des problèmes de moteur. Les personnes à bord se sont retrouvées bloquées en mer et ont commencé à souffrir d’une déshydratation extrême. Les passagers étaient pour la plupart originaires d’Afrique subsaharienne, notamment des Guinéens.

Laisser un commentaire