Moussa Tine : « Le mandat des députés a été prorogé »

Moussa Tine :

0

Officiellement le mandat de la 12e législature a pris fin vendredi, 30 juin. Mais, à en croire, Moussa Tine, le mandat des députés a été prorogé de fait. Le leader de l’Alliance démocratique Pencoo et membre de la Coalition Manko Taxawu Sénégal, qui s’exprime sur un possible report des législatives, explique que le Sénégal a épuisé tous les records juridiques pour soulever ce débat.

«Le pouvoir n’est pas très confortable dans un débat pour le report des élections. D’ailleurs, nous n’en avons plus les moyens juridiques depuis l’avis du Conseil constitutionnel avant la consultation référendaire. Depuis cet avis, qui a été transformé du reste par le pouvoir en décision, nous n’avons plus la possibilité de toucher à  la durée des mandats électifs. Ce qu’on ne dit pas d’ailleurs assez, c’est que pour avoir perdu les moyens de soulever le débat , depuis le 30 juin, le Sénégal n’a plus d’Assemblée nationale du fait des dispositions pertinentes de la loi», explique-t-il.

Et de révéler: « Nous avons, aujourd’hui, un sérieux problème sur le mandat des députés et ceux qui diront le contraire devront reconnaitre alors de fait la violation  de l’avis imposé comme décision du Conseil constitutionnel. On a de fait procédé à une prorogation du mandat des députés».

Mais, pour le patron de Pencoo, « rien de ceci, ne nous surprend. L’AD Pencoo avait déjà  attiré l’attention  dans un communiqué sur l’illégalité et l’impertinence de tenir les élections en juillet du fait, à  la fois, de l’hivernage et des périodes d’examen. On avait fait le calcul et proposé la date du 28 mai. Mais, je pense qu’en ce moment, le pouvoir avait déjà  décidé d’arrêter Khalifa Sall».

Auteur: Source : Vox Populi

Laisser un commentaire