Mohamed Ould Abdel Aziz critique ses homologues “prêcheurs de la violence”

Mohamed Ould Abdel Aziz

Le président de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, n’est pas d’accord avec les dirigeants de la Cedeao qui ont failli déloger Yaya Jammeh en usant de force.

S’exprimant à l’Agence mauritanienne d’information (AMI), il a soutenu que sa médiation gagnante avec le président Guinéen, Alpha Condé est “une victoire pour les partisans de la paix contre les prêcheurs de la violence et ceux qui battent les tambours de la guerre croyant pouvoir régler ce problème par cette option”.

Selon lui, la région Ouest africaine est d’une importante capitale et la responsabilité de ses dirigeants est de tout faire pour la préserver des dangers de la violence afin de la tenir hors de la liste des huit zones enflammées que compte le continent africain. “Si la violence avait été adoptée pour résoudre le problème gambien, c’est ce qui allait arriver”, a-t-il affirmé.

Il a loué “la sagesse et le sens du sacrifice de l’ancien président gambien”, soutenant que “les efforts de la médiation conjointe ont conduit à cet accord historique qui marque la victoire de la paix, du développement et de la stabilité, non seulement pour la Gambie, mais pour la région toute en entière”.

Il a remercié l’ancien président Yahya Jammeh pour son engagement à respecter le contenu de l’accord obtenu et a demandé au nouveau président gambien “d’œuvrer à la préservation et au renforcement des importants acquis réalisés par la Gambie”.

Auteur: SenewebNews

1 COMMENTAIRE

  1. Toi même son ami personnel tu as échoue.tu n’as pas pu lui faire entendre raison je crois.de ce fait c’était la seule voie qui s’imposait à ce dictateur sanguinaire.surtout,ne venez pas me parler de souveraineté ici.lui même jammeh avait déjà appelé à l’ingérence en nommant des juges sierra léonais,nigérians et autre à la cour suprême pour vider le contentieux.heureusement que ceux ci ont sagement refuse.la fière chandelle revient à alpha Condé qui je ne sais avec quelle maestria a pu l’emmener à fléchir là où toi son ami personnel venait d’échouer.pourtant alpha Condé et lui comme d ‘aucuns le penseraient ne sont pas trop proches puisque il n’y a même as de cela 15 mois les relations entre ces deux pays avaient pris un sérieux coup. Pour terminer,je dirai bravo pour une fois à la CEDEAO et le Sénégal.ceci doit être perçu comme un avertissement pour les éventuels présidents candidats à ces genres d’aventure. J’étais de passage!!

Laisser un commentaire