Me Nafissatou Diop : « Assane Diouf est pire qu’un terroriste. Mame Mactar Guèye m’a particulièrement choquée »

Me Nafissatou Diop : « Assane Diouf

1

La notaire et responsable APR s’invite au débat sur l’affaire Assane Diouf et assène ses vérités. Pour elle, l’insulteur public est pire qu’un terroriste.

« Personnellement, je n’ai jamais regardé une vidéo de Assane Diouf, mais d’après ce qu’on me rapporte, son discours est abject et répugnant. Je suis totalement d’accord avec Makhtar Le Kagoulard : comment quelqu’un qui respecte ses parents peut-il soutenir un gus qui insulte les parents d’autrui ? J’ai été particulièrement choquée par Mame Mactar Guèye qui soutient ce sauvageon, alors qu’il prétend défendre les valeurs islamiques.

Cet Assane Diouf est pire qu’un terroriste, car il insulte à tout-va des pères et mères de famille. C’est plus que du terrorisme, c’est de la lâcheté ultime. Nous avons un problème au Sénégal. Il n’y a aucun contrôle dans les réseaux sociaux et des voyous comme Assane Diouf sont érigés en modèle; par des gens en perte de vitesse et par des opposants. Je n’ai vu aucun opposant condamner ces insultes. C’est dommage, mais, ce n’est pas surprenant.

Aujourd’hui, internet est devenu une zone de non-droit. Il n’y a qu’à voir les commentaires dans les forums des sites internet. Les gens ont même peur de faire de la politique maintenant à cause de cela. Moi, j’ai déjà averti mes enfants et ces comportements lâches ne m’atteignent pas. »

« Au Sénégal, il y a plus de 300 sites et zéro réglementation »

« C’est grave quand même : au Sénégal il y a plus de 300 sites et zéro réglementation. Comment peut-on laisser un fou dangereux insulter comme ça ? Lorsque Souleymane Jules Diop a insulté Wade, il a été pris à partie à Chicago par des militants, il a été jugé et condamné au Canada…Pour une chanson, Talla Sylla a reçu des coups de marteau. Est-ce que nous de l’APR devons-nous laisser des gens comme Assane Diouf continuer leur sale besogne ? Il y a des limites et une ligne rouge à ne pas franchir. Il est évident qu’il agit pour des gens tapis dans l’ombre.

Comment comprendre que depuis quelques jours, il s’acharne sur un homme d’affaires respecté comme Abdoulaye Sylla, qui a refusé le chantage des mêmes personnes qui l’activent aujourd’hui et qui ont fait la prison suite à des menaces sur des autorités ?

Au nom de quoi raconte-t-il des histoires sur Amadou Sall, le fils du Président qui a l’âge d’un de mes enfants ? Un garçon très correct que j’ai vu moi-même distribuer des offrandes dans une mosquée. C’est de la lâcheté pure, des paroles d’un névrosé qu’il faut neutraliser par tous les moyens. »

Koura Fall (Libération)

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire